Plusieurs actions des producteurs de lait dans l'Ouest

Plusieurs actions des producteurs de lait dans l'Ouest©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 13 juin 2017 à 14h50

Les producteurs de lait étaient mobilisés ce mardi dans l'Ouest de la France, notamment en Bretagne et Loire-Atlantique, pour réclamer une nouvelle fois une hausse des prix. Alors qu'ils vendent en moyenne les 1.000 litres de lait entre 300 et 310 euros, ils réclament une revalorisation de 20 à 30 euros afin de couvrir leurs prix de revient et dégager une rémunération minimale.

"Nous demandons une meilleure répartition des marges pour que tout le monde y gagne, les grandes surfaces, les transformateurs mais aussi les paysans qui sont toujours en bout de chaîne", souligne Régis Louazon, qui pointe la difficulté de travailler avec des trésoreries depuis des mois dans le rouge.

Pas de répercussion

Pour appuyer leur mouvement, les éleveurs avaient organisé mardi des rassemblements devant des coopératives ou des transformateurs industriels. Leur action se déroule sur fond de hausse des prix du beurre, ce qui soulève notamment la menace chez les boulangers de relever le prix des viennoiseries.

Selon les représentants de la FDSEA, plusieurs facteurs sont invoqués par les transformateurs pour justifier l'absence de répercussion du prix du beurre sur celui du lait. "Le lait est un produit qui se divise principalement en matière grasse et en matière protéique que l'on retrouve sous forme de poudre de lait et les industriels mettent en avant les difficultés sur ce marché pour justifier le maintien de prix bas", déplore Frédéric David, président de la section lait de la FDSEA d'Ille et Vilaine.

Etats généraux

Autre argument avancé par les coopératives : la nécessaire consolidation de leurs résultats, qui ont été affectés par la crise du secteur laitier en 2016. "Nous sommes également confrontés au refus de la grande distribution de renégocier des contrats qui ont été conclus en début d'année", souligne Frédéric David, qui réclame également des incitations à produire un lait plus riche en matière grasse pour répondre à la demande.

Le gouvernement doit tenir au mois de juillet des "états généraux de l'alimentation", conformément à une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron, et ce dossier sera au menu des discussions.

 
1 commentaire - Plusieurs actions des producteurs de lait dans l'Ouest
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]