Pollution automobile : Volkswagen, pointe émergée de l'iceberg ?

Pollution automobile : Volkswagen, pointe émergée de l'iceberg ?

Volkswagen logo 2 constructeur automobile Allemagne

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 21 septembre 2015 à 20h47

Un plongeon de 16,5% en Bourse, soit environ 14 milliards d'euros de capitalisation boursière effacés en une séance ! Sans compter la menace d'une amende 18 Mds$ aux Etats-Unis. Volkswagen, fleuron de l'industrie automobile allemande, est depuis 48 heures au centre d'un énorme scandale qui risque d'écorner son image, et peut-être celle de l'ensemble de l'industrie automobile...

Mis en accusation par les autorités américaines, Volkswagen a dû admettre avoir utilisé un logiciel interdit pour contourner la législation américaine et manipuler les données concernant les émissions polluantes de ses véhicules Diesel. Ces émissions étaient ainsi bien moins élevées lors des tests qu'en conduite réelle sur les routes...

Berlin demande des tests approfondis en Allemagne à tous les constructeurs

"Nous avons reconnu les faits devant les autorités. Les accusations sont justifiées. Nous collaborons activement", a ainsi déclaré un porte-parole du groupe. Pour sa part, le PDG de VW, Martin Winterkorn s'est confondu en excuses, dimanche au Salon automobile de Francfort, en déclarant : "je regrette profondément, que nous ayons déçu la confiance de nos clients et de l'opinion"... Certains réclament déjà son départ face à l'ampleur du scandale, qui écorne la réputation de sérieux et de fiabilité de l'industrie allemande.

De son côté, le gouvernement allemand a ordonné des "tests approfondis" sur tous les modèles diesel de Volkswagen, mais aussi ceux des autres constructeurs, en Allemagne, afin de savoir si la triche sur les émissions polluantes s'est limitée au marché américain, et au seul Volkswagen... "Nous attendons des constructeurs automobiles des informations fiables, afin que la KBA, l'autorité compétente, puisse vérifier si des manipulations comparables ont aussi eu lieu en Allemagne ou en Europe, a ainsi déclaré lundi Andreas Kübler, porte-parole du ministère allemand de l'Environnement, lors d'un point presse du gouvernement,

Pour l'association allemande VCD, d'autres constructeurs manipulent les données sur les émissions polluantes

En effet, après les révélations du week-end sur VW, les soupçons se sont rapidement élargis à toute la profession et à tous les marchés mondiaux... Pour l'instant, les autres constructeurs gardent le silence, mais certaines associations de défense des consommateurs et groupes écologistes font part de leurs doutes.

Ainsi, selon l'association pour le transport écologiste VCD, la manipulation chez VW ne serait que "la pointe émergée de l'iceberg", et elle l'a fait savoir sur son compte Twitter. Depuis 2013, cette association réclame des analyses complémentaires sur les émissions automobiles, qu'elle soupçonne d'être en réalité beaucoup moins élevées lors des tests que dans le trafic normal. "Il faut s'attendre à ce que d'autres constructeurs manipulent leurs émissions, et pas seulement aux États-Unis", a déclaré le porte-parole de l'association Gert Lottsiepen, cité par l'agence 'AFP'.

"On peut penser avec certitude qu'en plus de Volkswagen, d'autres constructeurs manipulent les émissions de particules polluantes et cela pas seulement aux Etats-Unis, a ajouté M. Lottsiepen, en demandant à la Commission européenne de réagir.

 
1 commentaire - Pollution automobile : Volkswagen, pointe émergée de l'iceberg ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]