Primaire : Gattaz trouve que les candidats ne parlent pas assez d'emploi

Primaire : Gattaz trouve que les candidats ne parlent pas assez d'emploi©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 17 janvier 2017 à 15h45

Calendrier oblige, le patron du Medef a consacré une bonne partie de sa conférence de presse mensuelle à la campagne pour l'élection présidentielle. Alors que les candidats de la gauche sont dans la dernière ligne droite avant le premier tour de la primaire dimanche, Pierre Gattaz a estimé qu'il ne parlaient pas "ou très peu", selon lui, de retour au plein emploi et à la croissance.

Il a également qualifié d'"ineptie" et d'"hérésie totale" l'idée de revenu universel, défendue par l'un de ces candidats, l'ancien ministre socialiste Benoît Hamon, qui part de l'hypothèse d'une diminution de l'emploi.

Pierre Gattaz trouve en revanche intéressante la démarche de l'ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, candidat hors parti et hors primaire à la présidentielle. Il a "une autre approche. Je trouve que c'est tout à fait intéressant, ce qu'il dit", a déclaré le président du Medef. "Le problème, c'est qu'il faut qu'il entre dans le détail des propositions, maintenant."

Ne pas créer de drame...

Concernant le programme de François Fillon, le patron du Medef a estimé que le candidat de la droite devrait mettre plus de nuance dans sa promesse de réduire le nombre de fonctionnaires de 500.000 en cinq ans. "Dit comme ça, vous mettez le feu au pays, aux fonctionnaires. Ce n'est pas bon", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse mensuelle.

"L'objectif quantitatif est louable à terme, c'est possible mais (...) il faut le faire avec les fonctionnaires eux-mêmes", a-t-il ajouté. "Il y a des endroits où il faudra sans doute renforcer et d'autres où on sait qu'il y a de la gabegie, il y a de la démotivation, des problèmes de management, de processus et ça, il faut les détecter (...) avec les fonctionnaires."

Pierre Gattaz a estimé que la réduction du nombre de fonctionnaires pourrait se faire ainsi "presque naturellement (...) sans créer de drame", par des départs en retraite non remplacés et l'utilisation d'outils numériques.

 
4 commentaires - Primaire : Gattaz trouve que les candidats ne parlent pas assez d'emploi
  • avatar
    upsilon -

    Si les candidats ne parlent pas assez emplois, lui ne parle pas beaucoup d'embaucher sérieusement.

  • avatar
    sparine -

    Ce dont a besoin ce pays c'est plus de fonctionnaires sur le terrain, postiers , techniciens d'orange , policiers nationaux et municipaux ,infirmières aides soignantes et médecins et chirurgiens dans les hôpitaux ,juges et procureurs dans les tribunaux, gardiens de prisons dans les maisons d'arrêts , etc. , mais surtout réduire de façon drastique le nombre de tous ces hauts fonctionnaires , qui nous gouvernent ,qui ont des avantages pharaoniques et ne servent qu' à diviser les français!!!

    avatar
    cricrijob -

    TOUT A FAIT RAISON MAIS CE N EST PAS DEMAIN QUE LE PEUPLE VA SE REVEILLER

  • avatar
    pierre29 -

    Remplacer les fonctionnaires par des outils numériques ? On a déjà essayé avec les radars automatiques qui remplacent les gendarmes mais ne contrôlent que la vitesse. Résultat: on a perdu l'effet pédagogique salutaire du gendarme de bord de route. Et ne parlons pas des facteurs, infirmières, AVS etc...

  • avatar
    gatsbi -

    on recommence à entendre parler de GATTAZE! Il serait temps de le faire faire taire tant il représente peu de choses. Interrogez plutôt un représentant crédible des Petites et Moyennes Entreprises qui représentent vraiment un poids en matière d'entreprises et de salariés et qui payent pleurs impôts en France

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]