Privatisation : trois offres pour Nice, quatre pour Lyon ?

Privatisation : trois offres pour Nice, quatre pour Lyon ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 12 mai 2016 à 15h20

Les candidats intéressés par le rachat des aéroports de Lyon et Nice avaient jusqu'à midi ce jeudi pour déposer leur offre de reprise indicative. Selon l'agence de presse Reuters, qui cite des sources proches du dossier, quatre candidats seraient en lice pour le premier et trois pour le second.

Offres sur les deux aéroports

Plusieurs candidats auraient déposé une offre pour les deux aéroports. C'est le cas du consortium composé de la société d'investissement Meridiam et du groupe espagnol Ferrovial et de celui emmené par Vinci allié à l'assureur Predica et à la Caisse des dépôts. La société d'investissement Ardian a aussi déposé des offres pour les deux aéroports régionaux, mais elle serait associée au fonds Siparex et à des caisses régionales des Caisses d'épargne pour Lyon. Enfin, le fonds d'investissement Cube Infrastructure, associé à l'aéroport de Genève proposerait un projet pour l'aéroport de la Ville de Gérard Collomb.

Reuters précise que d'autres offres, notamment de la part de l'australien Macquarie, de Changi Airports, le gestionnaire de l'aéroport de Singapour et des fonds de pension canadiens Canadia Pension Plan Investment Board (CPPIB) et Ontario Teachers' Pension Plan étaient attendues.

Dépôt des offres fermes le 4 juillet prochain

Il s'agit du premier tour du processus de privatisation lancé en mars dernier par l'Etat. Si Bercy valide les dossiers, les candidats auront alors jusqu'au 4 juillet pour déposer leurs offres fermes. L'Etat possède aujourd'hui 60% du capital de Lyon et de Nice. Avec cette opération, il espère récupérer autour de 1,5 milliard d'euros. Rappelons que fin 2014, l'Etat actionnaire avait déjà cédé 49,99% du capital de l'aéroport de Toulouse Blagnac pour 308 millions d'euros au consortium chinois Symbiose.

 
1 commentaire - Privatisation : trois offres pour Nice, quatre pour Lyon ?
  • avatar
    Histo -

    pourvu... que nos aéroports (construits, payés par nos pères et nous) restent français et nos autoroutes et nos fermes aussi, notre Rivera et nos fleuves également, pourvu qu'ils nous restent quelques riches pour racheter ce qui est à vendre, ce que des générations ont acheté, ont peiné à travailler si longtemps.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]