Projet "Boost" d'Air France: les pilotes veulent des "clarifications"

Projet

Le conseil du SNPL d'Air France, syndicat majoritaire chez les pilotes, a annoncé mercredi qu'il allait "retourner vers la direction" pour demander des "clarifications" sur certains points du projet...

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 17 mai 2017 à 21h07

Transports: les pilotes du SNPL Air France veulent des "clarifications" sur certains points du projet "Boost" de compagnie à coûts réduits

Le conseil du SNPL d'Air France, syndicat majoritaire chez les pilotes, a annoncé mercredi qu'il allait "retourner vers la direction" pour demander des "clarifications" sur certains points du projet "Boost" de compagnie à coûts réduits, réfutant toute volonté de "rouvrir une négociation".

"Nous avons reçu un mandat à l'unanimité pour retourner vers la direction", "au plus vite", a indiqué à l'AFP Emmanuel Mistrali, porte-parole du SNPL Air France, à l'issue d'une réunion du conseil. 

Il s'agit d'obtenir des "clarifications" sur différents points "à corriger", qui "posent problème", mais "le but n'est pas de rouvrir une négociation", a assuré M. Mistrali. Ensuite, le projet sera "soumis à référendum auprès des adhérents" du SNPL (65% des voix), a-t-il ajouté.  

Pour mener à bien le projet "Boost" avec des pilotes d'Air France, un feu vert du SNPL est nécessaire. Mais le PDG d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac a prévenu mardi que le projet "devra se faire d'une manière ou d'une autre". "Si nous ne parvenons pas à un accord avec les pilotes, je serai conduit à prendre mes responsabilités. Boost devra se faire", a-t-il dit.

L'entreprise veut lancer cette nouvelle compagnie à l'automne sur moyen-courrier et à l'été 2018 sur long-courrier, avec sa propre flotte (28 avions prévus en 2020), sur des lignes d'Air France actuellement très déficitaires. 

Pour arriver à des coûts inférieurs de 15% à 18% à ceux d'Air France, le projet négocié depuis décembre prévoit l'embauche d'hôtesses et stewards moins bien rémunérés que ceux de la compagnie française.

Mardi, M. Mistrali, interrogé par l'AFP, avait estimé nécessaire de "faire évoluer" le texte sur certains points, dont celui des pénalités prévues au cas où Air France n'obtiendrait pas le rééquilibrage d'activité promis vis-à-vis de KLM. Il souhaitait également "des précisions" garantissant que la compagnie acceptait d'enterrer le solde du précédent plan de restructuration Transform (2012-2014), litige qui empoisonne les relations du SNPL avec la direction depuis deux ans.

Estimant avoir fait les efforts nécessaires au redressement d'Air France, les syndicats de pilotes (SNPL, SPAF) ont tenté d'obtenir des augmentations salariales au cours de la négociation, en vain.

En février, les pilotes d'Air France avaient voté à 58,1% pour le principe de création d'une filiale à coûts réduits, contre l'avis du SNPL, à l'issue d'une consultation fortement suivie (73,8% de participation).

Les élus du comité central d'entreprise ont eux voté le 10 mai à l'unanimité contre "Boost", un avis consultatif.

 
0 commentaire - Projet "Boost" d'Air France: les pilotes veulent des "clarifications"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]