Quand les Etats défient les groupes miniers

Quand les Etats défient les groupes miniers
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 06h34

« Freeport obéit, l'Indonésie est un état souverain. » Le 29 août dernier, le ministère indonésien de l'Energie et des Finances exulte sur Twitter, avec le hashtag #FreeportTaatIndonesiaBerdaulat. Après des mois de bagarre, le géant américain de la mine Freeport-McMoRan a plié. La multinationale, présente dans le pays depuis des décennies, va bientôt devoir donner au gouvernement le contrôle de Grasberg, la plus grande mine d'or et la deuxième plus grande mine de cuivre au monde. L'actif a généré un cinquième du chiffre d'affaires du groupe en 2016. Les discussions sur les modalités et le prix prendront des mois, mais le sentiment de victoire affiché par les autorités indonésiennes illustre la résurgence d'un « nationalisme en matière de ressources naturelles »…

Lire la suite sur LesEchos

 
2 commentaires - Quand les Etats défient les groupes miniers
  • avatar
    bobba -

    C'est vrai , les américains exploitent beaucoup de mines a l'étranger , mais ne payent pas toujours au juste prix la taxe de puisage aux pays , ça se fait aussi au Congo pour l'extraction du nickel, du cuivre et du cobalt pour la fabrication de batteries au li-iaum ion , ils ne paye au gouvernement que le tiers demandé et de plus ils ne se gène pas pour faire de l'extraction dans des réserves , du plus ils polluent les rivières avec les restes d'acides qui sert au nettoyage , la honte !!!

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Puisque ça censure de l'autre côté ...........

    Assemblée: passe d'armes sur le budget de l'Aide médicale d'Etat
    Statut : refusé
    Il y a 41 minutes
    le 14 11 2017 à 08 11

    Pour désamorcer la crise le mieux, c'est la transparence des comptes, A priori les Français sont très demandeurs de transparence.

    Par exemple en étalant dans tous les journaux des médias publics ce que finance exactement l'AME, il est certain que cela apaiserait la situation.
    L'AME finance aussi le fonctionnement des anciens hôtels " Formule 1" achetés par le groupe SNI pour l'hébergement des migrants ou pas ?

    L'AME finance quoi exactement, on pourrait exiger la transparence sur ce dossier....



    Puisque ça censure de l'autre côté ...........

    référence à l'article :

    Une journaliste suisse interrogée par les gendarmes après un reportage sur les migrants
    Statut : refusé
    Il y a 26 minutes
    le 14 11 2017 à 10 01

    Les Suisses devraient pouvoir mieux comprendre maintenant ce qu'est l'état de droit français.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]