Recul de l'excédent commercial allemand : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Recul de l'excédent commercial allemand : bonne ou mauvaise nouvelle ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 08 juillet 2016 à 09h24

Contre toute attente, l'excédent commercial allemand, ajusté des variations saisonnières et des effets calendaires, est ressorti à 22,2 milliards d'euros en mai, en baisse par rapport à avril (24,1 milliards) et en deça des attentes du marché (23,8 milliards). Dans le détail, les exportations ont reculé de 1,8% alors que les importations ont augmenté de 0,1%. Ce recul constitue-t-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

Ralentissement de l'activité au deuxième trimestre

La réduction de l'excédent commercial confirme le ralentissement de l'activité attendue outre-Rhin au deuxième trimestre. En outre, la production industrielle s'est également contractée de manière inattendue en mai, accusant son recul mensuel le plus marqué depuis août 2014.

Dans son rapport mensuel publié mi-juin, la banque centrale allemande (Bundesbank) a en effet dit s'attendre à une croissance moins vigoureuse sur la période avril-juin, après une hausse du PIB de 0,7% enregistrée sur les trois premiers mois de l'année. En revanche, une accélération est anticipée pour le deuxième semestre 2016, la croissance étant attendue à 1,6% pour l'ensemble de l'année, comme en 2015.

Ces prévisions n'ont toutefois pas intégré les éventuels effets du "Brexit". Selon une étude menée par Euler Hermès, l'Allemagne ferait partie des grands perdants de l'Union Européenne. Au total, elle pourrait perdre 6,8 milliards d'euros d'exportations de marchandises, dont 2 milliards pour le secteur automobile.

Bruxelles sceptique

La réduction de l'excédent commercial allemand pourrait toutefois constituer une bonne nouvelle pour l'Union européenne. L'an dernier, le pays a encore affiché l'excédent le plus élevé de la région à 251,9 milliards d'euros, contre 216,5 milliards d'euros un an plus tôt.

Une situation qui n'est pas sans inquiéter la Commission européenne. Elle avait lancé en 2013, une enquête à l'encontre du pays, estimant que cet excédent excessif pouvait être un facteur de déstabilisation pour la zone euro. Pour Bruxelles, cela témoigne des freins "qui bloquent la demande intérieure" allemande et brident du même coup l'un des moteurs de la croissance sur le Vieux continent.

Dans une note publiée en 2013, suite à cette annonce, Natixis pointait du doigt "l'erreur d'analyse de la Commission européenne". "Ce supplément d'exportations vers le reste du monde profite aux autres pays de la zone euro au travers du supplément de production industrielle en Allemagne, donc du supplément d'importations induit de l'Allemagne", soulignait l'analyse...

 
1 commentaire - Recul de l'excédent commercial allemand : bonne ou mauvaise nouvelle ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]