Réforme du code du Travail : succès de la pétition qui s'y oppose

Réforme du code du Travail : succès de la pétition qui s'y oppose©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 22 février 2016 à 09h46

Lancée il y a quelques jours seulement par la militante féministe, Caroline De Haas, la pétition contre la réforme du Code du travail mise en ligne sur la plateforme Change a déjà reçu 187.496 soutiens. Le projet, dévoilé la semaine dernière et qui sera présenté en Conseil des ministres le 9 mars prochain a d'ores et déjà fait couler beaucoup d'encre, y compris au sein de la majorité.

"Inversion de la hiérarchie des normes"

Caroline De Haas rappelle notamment que la future loi, si elle est adoptée, prévoit le plafonnement  de l'indemnité prud'homale à 15 mois de salaire maximum. Par accord, "une entreprise pourra baisser les salaires et changer le temps de travail". Elle note aussi que "les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine". "Il y a le contenu particulièrement choquant de la loi que perçoit une partie de l'opinion, avec son élément central: l'inversion de la hiérarchie des normes. Jusque-là, une loi assurait un droit plancher qui pouvait être amélioré par un accord de branche, puis par un accord d'entreprise. Aujourd'hui, tout cela est bouleversé!", explique en outre la militante féministe dans un entretien accord au 'Figaro'.

L'exécutif se défend

De son côté, le gouvernement a réagi en publiant "un vrai / faux". Sur la question des apprentis par exemple, "le projet de loi ne modifie pas les durées maximales quotidienne et hebdomadaire applicables aux apprentis de moins de 18 ans", assure-t-il. "Ce qui change avec le projet de loi : dans certains secteurs qui seront listés dans un décret - par exemple dans le bâtiment - l'employeur n'aura pas à demander à l'inspecteur une autorisation pour faire travailler l'apprenti 5 heures de plus par semaine", comme c'est le cas actuellement. Pour ce qui est des indemnités de licenciement, les montants figurant dans le texte "sont tout à fait en phase avec les moyennes des indemnités actuellement prononcées par le juge", promet l'exécutif.

 
4 commentaires - Réforme du code du Travail : succès de la pétition qui s'y oppose
  • avatar
    jm63 -

    Que les gens s organisent et on comptera le nombre de personnnes qui se sentent concernees par le probleme sinon qu ils s en debrouillent. De plus ,ce texte ne concerne principalement que les grandes entreprises, qui se moquent des gens et defiscalisent a outrance,dans les PME, l entente entre salaries et employeurs est d un autre ordre.En plus de 40 ans.J ai rarement eu de refus delibere de participation a un effort collectif .L important ,c est la consideration que l on porte aux collaborateurs ,qui ne doivent pas etre la que pour les efforts,la reconnaissance et la convivialite ca compte ce n est des machines , mais des humains
    Nc

  • avatar
    jm63 -

    Depuis quand ,dans une democratie , les decisions se prennent contre une majorite pour une minorite qui de plus se plaint la bouche pleine pour faire trimer les gens et envoyer une partie de ses gains en suisse ou ailleurs pour payer moins d impots.

  • avatar
    PETITIONS -

    Il faut se battre, je suis retraitée mais je le, fais pour mes enfants et petits enfants.C'EST UN RECUL A 100 % DES DROITS DES TRAVAILLEURS QUELS QU'ILS SOIENT, cela au nom de l'EUROPE pour suivre Merkels. Alors que nous avons votés à 55,38 % contre, SARKOSY en 2008 a validé au congrès de Barcelone, par dessus le SUFFRAGE Universel, et HOLLANDE n'a rien dit il a viré à droite.

  • avatar
    POUP38 -

    Si vous dirigez le pays en reculant sur une pétition de 200000 personnes , vous faites ce qui se passe depuis des années , aucune réforme et votre pays est a la traine !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]