Renault : le patronat épingle Carlos Ghosn sur sa double rémunération !

Renault : le patronat épingle Carlos Ghosn sur sa double rémunération !

Carlos Ghosn PDG Renault Nissan

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 27 mai 2016 à 00h05

La rémunération de Carlos Ghosn en tant que PDG de Renault et de Nissan passe décidément très mal, même auprès du patronat français. Dans une lettre confidentielle publiée jeudi par le site des 'Echos', l'Afep-Medef met directement en cause le montant de la rémunération globale du double PDG. Pour 2015, Carlos Ghosn a ainsi touché 7,2 millions d'euros du côté de Renault, mais aussi 8 ME chez Nissan, soit plus de 15 ME au total.

En avril, chez Renault, le conseil d'administration a confirmé la paie de son PDG, alors même que les actionnaires avaient majoritairement voté contre. Après une vive polémique à ce sujet, le gouvernement a affiché sa volonté de légiférer. Jeudi, un amendement a été déposé au projet de loi Sapin II, afin de rendre contraignant l'avis des actionnaires sur la paie des patrons, alors qu'il n'était jusqu'ici que consultatif.

La rémunération issue de Nissan doit être connue en France

Le Haut comité de gouvernement d'entreprise (HCGE) de l'Afep- Medef s'attaque à un autre aspect de la rémunération de Carlos Ghosn, le fait qu'il touche un double salaire. Le Haut comité regrette d'abord la trop grande "rapidité" avec laquelle le conseil d'administration de Renault a décidé de maintenir la rémunération contre l'avis des actionnaires. Surtout, il pointe le "montant global", source selon lui de l'opposition des actionnaires et demande que la rémunération issue de Nissan fasse l'objet d'information exhaustive en France, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Selon le Haut Comité, soit Renault et Nissan sont deux sociétés "autonomes", et dans ce cas, il faudrait justifier "soigneusement" comment, en termes de disponibilité, la direction "peut être exercée par une seule personne"... Soit, au vu des relations financières étroites entre Renault et Nissan, la performance du patron du groupe français est "indissociable" de celle du président de Nissan. Et dans ce cas, le conseil français doit raisonner sur "l'ensemble des deux fonctions", et donner des indications détaillées sur le package attribué chez Nissan...

Un exercice d'autant plus nécessaire, insiste le HCGE, que la valeur des actions de performance attribuées à Carlos Ghosn chez Renault (4,2 millions) dépendent étroitement de la contribution de Nissan aux résultats de Renault.

 
0 commentaire - Renault : le patronat épingle Carlos Ghosn sur sa double rémunération !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]