Rendez-salarial des fonctionnaires: les syndicats globalement déçus

Rendez-salarial des fonctionnaires: les syndicats globalement déçus

Gérald Darmanin, le 4 octobre 2017 à l'Elysée, à Paris

A lire aussi

AFP, publié le lundi 16 octobre 2017 à 21h13

Les syndicats de fonctionnaires sont sortis globalement "déçus" lundi de leur "rendez-vous salarial" avec le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, certains d'entre eux n'excluant pas une nouvelle mobilisation. 

Baptiste Talbot (CGT, 1er syndicat)  : "Ce qui ressort, c'est que les fonctionnaires et les agents sont les sacrifiés de ce gouvernement, qu'Emmanuel Macron est bien le président des riches. (...) Le ministre a exclu tout geste à ce stade sur le point d'indice, il a même laissé entendre que lorsque nous discuterons salaire, nous discuterons avant tout rémunération au mérite (...) Une grande insatisfaction qui se manifeste pour la CGT. Ce qui est à l'ordre du jour, c'est le prolongement de la journée" de grève et manifestations du 10 octobre.

Mylène Jacquot (CFDT, 2ème) : "Plutôt une part de déception forte. 2018 sera une année blanche, voire pire pour certains agents avec le gel du point, le report du PPCR d'un an, tout ça assorti d'une hausse des cotisations retraite (...) Le ministre n'a pris aucun engagement pour 2019 à l'exception d'un nouveau rendez-vous salarial. Pour la CSG, ça a été clarifiée et même améliorée"

Christian Grolier (FO, 3ème) : Point d'indice, jour de carence..."On est globalement instatisfait. Il n'est pas exclu qu'il y ait une nouvelle mobilisation"  

Bernadette Groison (FSU) : "Nous sommes profondément déçus puisqu'il n'y a pas de mesures nouvelles. Nous avons juste une compensation CSG qui semble un peu meilleure. Par contre on nous annonce le report d'une année des mesures du protocole PPCR (...). Nous avons redit que nous étions dans un rendez-vous salarial, que nous voulions parler salaire et que nous voulions parler amélioration du pouvoir d'achat des agents (...) Le gouvernement n'a pas répondu à ces attentes".    

Luc Farré (Unsa) : "L'annonce d'un report de 12 mois d'un texte que nous avons négocié pendant deux ans (...) est  un mauvais signal qui est donné à l'ensemble des agents de la fonction publique. Nous regrettons ce choix. En ce qui concerne la CSG, pour l'instant, il n'y a pas de gain du pouvoir d'achat. Nous regrettons que cette promesse (du président) ne soit pas tenue". 

Denis Turbet-Delof (Solidaires) : "Déçus et en même temps pas surpris (...) M. Darmanin n'a pas souhaité répondre positivement aux attentes des agents de la fonction publique. Il faudra qu'il en tire les leçons comme nous, nous allons en tirer les leçons. (...) C'était un rendez-vous salarial sans discussion sur les salaires (...) Pour les agents, il y a aujourd'hui intérêt à se mobiliser pour construire un véritable rapport de force".

 
11 commentaires - Rendez-salarial des fonctionnaires: les syndicats globalement déçus
  • avatar
    pouff -

    on ne parle pas ,de ces tres hauts fonctionnaires qui sont en place depuis 50 ans,rien ne change quelque soit le pouvoir en place ,et ça coute pour peu de résultat!!!

  • avatar
    girondin49 -

    pour moi, il y a deux sortes de fonctionnaires, mais hélas, on les met tous dans le même sac, il y a ceux qui triment dur ('agents hospitalier,infirmier'e)s,police,secours) et ceux qui tirent au flanc dans les bureaux (impôts,préfecture,les hommes en oranges des routes,dans certains services des mairies)

    avatar
    garsdu26 -

    quelle analyse, les bons et les méchants... c'est tellement simple, cela doit être sympa de vivre dans votre monde...

  • avatar
    carton1 -

    la fonction publique (je le sais j'en suis un ancien) donne tellement d'avantages aux fonctionnaires par rapport aux employés du privé que franchement c'est indécent de réclamer dans une période de mondialisation mais les plus privilégiés encore ce sont les agent des entreprises nationales comme EDF,SNCF etc qui cumulent les avantages du public et du privé par rapport aux français autres !

    avatar
    garsdu26 -

    le plus grand privilège du fonctionnaire c'est de travailler pour des gens comme vous qui les détestent et pour des hommes politiques qui les méprises... Un vrai plaisir de bosser pour les français !

  • avatar
    girondin49 -

    les fonctionnaires, eux n'ont pas de jours de carences, vont avoir une compensation pour barrer la hausse de CSG, eux ne connaissent pas ce que c'est heures sup. !!! par contre il connaissent super bien la machine à café !!!! les 3/4 des fonctionnaires ne font même pas 35 heures/semaines, entre les pauses, la mise en route et je parle pas du temps qu'ils passent à discuter entre eux, il y a qu'aller dans certains bureaux et voir le temps qu'il faut pour avoir une personne !!!!
    j'exclus dans toute cette bande de tire au flanc , infirmiers,secours,police car eux ils triment dur et sont mal récompenser pour le boulot qu'ils font !!!!!

    avatar
    Caribou62 -

    S'il n'y a personne pour vous accueillir dans les bureaux, c'est justement parce qu'on a déjà supprimé beaucoup de postes de fonctionnaires. Mais ne vous inquiétez pas, ça va empirer. Il faudra prendre votre mal en patience !

    avatar
    garsdu26 -

    toujours la simplicité, ridicule niveau analyse, y'a rien que de la haine car on à n'a pas donné suite à son permis de construire en zone verte je suppose. Pour parler, il faut avoir des arguments...

  • avatar
    barbara1944 -

    allez donc faire une visite aux urgences des hôpitaux, après vous pourrez parler............

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]