Retraites : la situation financière se dégrade, Macron sous pression

Retraites : la situation financière se dégrade, Macron sous pression
A lire aussi

LesEchos, publié le lundi 19 juin 2017 à 15h31

Réformer les retraites sans subir la pression des déficits ? Ca ne sera finalement pas possible, vu la dégradation des perspectives financières que prévoit le Conseil d'orientation des retraites (COR), dans son rapport annuel qui doit être publié aujourd'hui et auquel ont eu accès « Les Echos ». Emmanuel Macron tablait au contraire sur l'embellie en cours pour mener sereinement ses grands travaux à partir de 2018 : fondre tous les régimes de retraite dans un système universel par points sans toucher ni à l'âge minimum ni au niveau des pensions.

Retour à l'équilibre en 2050 au lieu de 2025

Patatras. Alors que la cuvée du COR de juin 2016 prévoyait un retour à l'équilibre du système de retraite aux alentours de 2025 dans le scénario central - c'est-à-dire une croissance…

Lire la suite sur LesEchos

 
406 commentaires - Retraites : la situation financière se dégrade, Macron sous pression
  • maxi007 -

    combien y a t il de fonctionnaires qui ont une retraite de 780 euros comme les agriculteurs

  • DAUNES -

    A propos de la retraite, pour les Fonctionnaires, la retraite est calculé sur les six derniers mois de traitement, alors que depuis la réforme Balladur de 1993, les salariés du secteur Privé voient leur retraite calculée à partir de leurs 25 meilleures années de revenu, si cela n'est pas une inégalité, qu'est-ce donc qu'une inégalité .....

    ( à noter qu'à l'époque, la CGT n'avait pas levé le petit doigt pour défendre le secteur privé, contre Balladur !!) 

    Toujours à propos de la retraite, les Caisses des Fonctionnaires sont chaque année en déficit, et donc les subventions d'équilibre accordées aux Régimes Spéciaux de Retraite (notamment ceux de la SNCF et de la RATP), coûtent chaque année 5 milliards 162 millions à la Collectivité !!! :

    - SNCF : 270.000 retraités, 152.700 cotisants seulement, et donc un déficit de 3 milliards 215 millions

    - RATP : déficit de 653 millions

    - Employés des Mines : déficit de 1 milliard 294 millions,

    Ces "subventions d'équilibre" (quelle jolie expression, n'est-ce-pas ?) sont à combler par nos impôts bien évidemment ...

    Les retraités fonctionnaires sont bien lotis, en comparaison du Régime général et des Caisses complémentaires du Privé qui sont obligés de tout geler !!!

    Dans le Privé, le déficit est compensé par un gel des pensions, ce qui fait que les retraités sont pénalisés deux fois : une fois en payant pour le secteur Public, une fois en se serrant la ceinture pour les Caisses du Privé.

  • kevin -

    tout à fait d'accord avec jojo

  • jojo150 -

    M. MACRON ' touchez aux retraites c est très grave. Pour moi je n aurais pas le choix que de me tirer une balle dans la tête. Depuis 3 ans pas une augmentation, je paye déjà la CSG . .

  • Odhamar -

    Si on veut faire des réformes sur les retraites autant commencer
    par celle des députés qui avec un seul mandat de 5 ans touchent une retraite et avec 2 mandats ceux-ci touchent autant qu'un salarié ayant cotisé pendant 40 ans.

    OUI Une retraite pour les députés UNIQUEMENT qu'à la proportionnelle.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]