Scandale Volkswagen : les automobilistes européens lésés ?

Scandale Volkswagen : les automobilistes européens lésés ?

Volkswagen logo 2 constructeur automobile Allemagne

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 28 juin 2016 à 14h44

Volkswagen va verser plus de 15 milliards de dollars (13,6 milliards d'euros) pour régler une partie du scandale des émissions polluantes de ses véhicules diesel aux Etats-Unis, qui a éclaté en septembre dernier. Selon la presse, un accord a été trouvé pour dédommager les automobilistes américains, qui devrait être dévoilé ce mardi. Plus de 10 milliards de dollars devraient être versés aux propriétaires des véhicules concernés par ce "dieselgate".

L'association de défense CLCV n'a pas attendu la confirmation de ces informations pour dénoncer "l'asymétrie de traitement entre consommateurs selon leur nationalité", comme elle l'avait fait dès le mois de décembre 2015. "La peur des conséquences économiques beaucoup plus importantes aux Etats-Unis a poussé le groupe automobile à prendre en considération la demande des consommateurs. Pour les Européens qui subissent le même préjudice, rien d'autre que la mise aux normes n'est prévu", écrit-elle dans un communiqué.

Bien plus simple pour les Américains

Alors que les propriétaire américains devraient donc toucher des indemnités, "la France attend toujours la remise à niveau des véhicules concernés (moins de la moitié ont bénéficié de la remise aux normes) et la réparation du préjudice subi par les consommateurs". La Belgique dont la législation autorise les actions de groupe dans les cas de fraude, réunit des consommateurs belges pour attaquer le groupe Volkswagen. Mais cette action sera limitée aux véhicules vendus après septembre 2014. Sous la pression de l'Allemagne, Volkswagen s'était engagé mi-octobre à rappeler les 8,5 millions de véhicules diesel équipés du logiciel de trucage des émissions polluantes en Europe.

D'après l'agence de presse Reuters, s'ils optent pour un rachat de leur véhicule par Volkswagen, les quelque 475.000 automobilistes américains concernés par ce problème d'émissions polluantes percevront chacun en moyenne une indemnité de 5.000 dollars en plus de la valeur estimée de leur véhicule en septembre 2015, date à laquelle le scandale a éclaté. Les propriétaires de voitures VW équipées du moteur diesel de 2,0 litres et produites entre 2009 et 2015 seraient concernés. De son côté, la CLCV, qui a déposé une plainte, regrette que cette dernière n'avance pas plus vite.

 
0 commentaire - Scandale Volkswagen : les automobilistes européens lésés ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]