Snapchat, -20% en vue à Wall Street

Snapchat, -20% en vue à Wall Street©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 11 mai 2017 à 11h27

La première publication trimestrielle de #Snap| devrait rester dans les annales, puisque la dernière coqueluche des "technos" américaines s'apprête à vivre une séance particulièrement difficile. Les indicateurs avancés laissent entrevoir une ouverture en baisse d'environ 22% après les chiffres publiés après la clôture de Wall Street, hier soir. Il faut dire que les revenus trimestriels, légèrement inférieurs à 150 millions de dollars, sont 6% plus faibles que ce que prévoyaient les analystes et que la base d'utilisateurs actifs quotidiens, 166 millions de personnes, souffre un peu de la comparaison avec les attentes (168 millions). Rien de très grave, car l'entreprise reste sur une forte pente ascendante, mais suffisamment décevant au regard de la capitalisation de 27 milliards de dollars atteinte en bourse, deux mois après son arrivée sur le marché. La maison-mère de Snapchat affiche en parallèle une perte de 2,2 milliards de dollars, mais essentiellement composée d'éléments non-récurrents liés justement à cette entrée en bourse.

#Un investissement délicieusement irrationnel|

Les financiers avaient répondu présent lors de l'IPO, plus par crainte de rater une pépite future que par stratégie d'investissement rationnelle. En février juste avant l'opération, Geir Lode, gérant chez Hermes Investment Management, confiait "Snapchat propose un cocktail de hype, de valorisation insensée, de fondamentaux douteux et de gouvernance faible". Mais c'est exactement ce que le marché disait de #Google| et #Facebook| avant qu'ils ne deviennent des géants de l'internet. Ce "syndrome Google" pousse les investisseurs à aller à l'encontre de leurs convictions fondamentales pour ne pas rater le train de l'histoire. Mais Snap est encore loin d'avoir transformé l'essai, d'autant que ses rivaux lui mènent la vie dure. Facebook maintient la pression avec WhatsApp et Instagram, en proposant systématiquement des fonctionnalités identiques aux services de Snapchat.

#Spiegel ironise sur Yahoo|

Après les résultats mais avant la chute qui se profile en séance à Wall Street, JP Morgan a ramené de 24 à 20$ son objectif de cours avec une opinion neutre. Morgan Stanley recommande en revanche toujours à ses clients d'acheter le titre, en visant 28$. Les analystes laissent le bénéfice du doute à la société fondée et dirigée par Evan Spiegel, qui a amusé la galerie lors de sa première vraie conférence de présentation de résultats cette nuit, en dressant notamment un parallèle entre la paire Yahoo / Google et son duel avec Facebook. "Si tu veux être créatif, il faut accepter d'être copié et même s'en réjouir...Ce n'est pas parce que Yahoo a une barre de recherche que c'est Google", a-t-il lancé. En attendant, et même si le cours plonge de 20% aujourd'hui autour de 18$, les investisseurs pourront toujours se dire qu'ils sont encore en plus-value par rapport aux 17$ que valait l'action à l'entrée en bourse, début mars.

 
0 commentaire - Snapchat, -20% en vue à Wall Street
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]