Social : essoufflement pour la 3ème journée d'action de la CGT

Social : essoufflement pour la 3ème journée d'action de la CGT©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 19 octobre 2017 à 21h01

La stratégie d'action en solitaire de la CGT ne semble pas porter ses fruits. Jeudi, la troisième journée de protestation de la centrale syndicale contre la réforme du Code du travail, s'est soldée par un net essoufflement de la mobilisation, à Paris comme en régions. A la SNCF, les perturbations ont été très peu nombreuses sur le réseau ferré.

Philippe Martinez déterminé à aller "jusqu'au bout"

A Paris, la manifestation organisée entre Montparnasse et Denfert-Rochereau a rassemblé entre 5.500 personnes, selon la police, et 25.000 selon la CGT, soit deux fois moins qu'en septembre. A Marseille, où le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a défilé en tête du cortège, 20.000 personnes ont manifesté, selon la CGT, contre 50.000 le 21 septembre et 60.000 le 12 septembre.

M. Martinez s'est néanmoins dit "déterminé à aller jusqu'au bout" contre les ordonnances réformant le Code du travail, qui ont été signées le 22 septembre par le président Emmanuel Macron. Le Premier ministre Edouard Philippe a rappelé jeudi matin que ces ordonnances "ont été signées, publiées, sont en vigueur", tout en disant assumer "des désaccords" avec les syndicats.

Nouvelle réunion intersyndicale prévue le 24 octobre

L'exécutif est déjà passé à la deuxième phase de son projet de réformes sociales : le président et le Premier ministre ont reçu tour à tour cette semaine les partenaires sociaux en vue de lancer les consultations sur l'assurance-chômage et sur la formation professionnelle.

La CGT avait lancé son appel le 9 octobre, après l'échec d'une réunion intersyndicale qui n'avait pas pu s'accorder sur une action unitaire, les autres syndicats préférant se focaliser désormais sur les prochaines réformes. Une nouvelle réunion intersyndicale est néanmoins prévue le 24 octobre pour envisager une éventuelle action unitaire en novembre.

La CGT prévoit ainsi de proposer "une journée d'action interprofessionnelle en novembre pour liquider le contenu des ordonnances; également peser pour un apprentissage, une formation professionnelle et une assurance chômage de qualité", a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué, en fin de journée.

 
4 commentaires - Social : essoufflement pour la 3ème journée d'action de la CGT
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]