Trains de nuit : Transdev s'interroge sur les intentions de l'Etat

Trains de nuit : Transdev s'interroge sur les intentions de l'Etat©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 04 avril 2016 à 14h34

Alors que le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, a annoncé vendredi le lancement de l'appel à manifestation d'intérêt permettant aux opérateurs ferroviaires de reprendre l'exploitation des trains de nuit, Transdev s'interroge sur les intentions réelles du gouvernement. L'opérateur de transports doute que l'Etat veuille favoriser une reprise pour promouvoir le rail en France.

Erreurs, manque de précisions

Pour Transdev, l'appel à manifestation d'intérêt manque de précisions. L'entreprise déplore notamment que les candidats n'aient que deux mois "pour présenter une offre complète répondant à l'ensemble des problématiques sociales, industrielles et commerciales". Le groupe regrette par ailleurs que le ministère "n'assure ou ne garantit ni le transfert du personnel ni la mise à disposition du matériel roulant" et pointe du doigt "de grossières erreurs" concernant le descriptif des lignes. Enfin, certaines données comme les résultats de trafic et le niveau de charges par ligne actuels manquent de précisions.

Demande de précisions

Dans ce contexte, Transdev va se rapprocher du ministère afin d'obtenir les informations manquantes et de demander "quels sont les moyens que le ministère des Transports entend mettre en place pour pérenniser les services jusqu'à la mise en exploitation par le nouvel opérateur". Sans cela, Transdev craint de ne pouvoir formuler une "offre pertinente". Rappelons que, compte tenu de la baisse de la fréquentation sur la plupart des trains de nuit, le gouvernement a décidé de mettre un terme à leur exploitation, à l'exception de deux lignes Paris-Briançon, et Paris-Rodez / Latour de Carol. Pour les autres, l'AMI a été lancé.

 
1 commentaire - Trains de nuit : Transdev s'interroge sur les intentions de l'Etat
  • avatar
    freki67120 -

    effectivement l'annonce de l'etat de ne plus participer aux trains de nuit à été faite au 'lance pierres'.... les délais très brefs pour une eventuelle reprise doivent faire reculer plus d'un repreneur, un peu comme si c'etait voulu.... De plus, arreter les trains de nuit au 2 juillet pour les vacances est incohérent,c'est comme si on fermait une chocolaterie pour Paques...
    En tout cas j'espère que les trains de nuit rouleront à nouveau, c'est pratique,ecologique et economique pour nous 'les sans dents'..
    Ces trains font partie du patrimoine du ' chemin de fer '

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]