Uber licencie 20 salariés pour harcèlement et discrimination

Uber licencie 20 salariés pour harcèlement et discrimination©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 07 juin 2017 à 15h23

Uber essaie de sauver sa réputation, écornée à de nombreuses reprises ces derniers mois. Sans attendre les résultats d'une enquête interne, prévus pour la semaine prochaine, l'entreprise américaine de VTC  a décidé de licencier vingt personnes, la plupart basées à San Francisco, après des accusations de harcèlement sexuel, d'intimidation ou de discrimination.

Selon le 'New York Times', l'affaire a démarré en février, lorsque Susan Fowler, une ancienne ingénieure d'Uber, a déclaré dans un blog qu'elle avait été harcelée sexuellement par son superviseur, mais que le service des ressources humaines avait ignoré sa plainte. Pour contrer la polémique, Uber a proposé à ses salariés une "hotline", pour permettre aux employés de signaler ce type de comportements dans cadre de l'enquête, qui a finalement abouti à 215 réclamations. Selon le site Quartz, en plus des 20 employés licenciés, sept ont reçu un avertissement.

"Besoin d'aide"

Depuis sa création, Uber s'est forgé une réputation de culture d'entreprise très agressive, où les injures et les menaces sont tolérées, et la corruption encouragée, rappelle le site. Pour tenter de redorer son image, Uber a décidé de s'offrir les services de Frances Frei, professeure à Harvard et spécialiste du marketing, qui devra notamment "adapter la philosophie culturelle" de l'entreprise.

Autre recrue : Bozoma Saint John, ancienne responsable du marketing mondial d'iTunes. D'après le 'New York Times, Uber est aussi à la recherche d'un COO (directeur de l'exploitation) pour assister Travis Kalanick, le patron d'Uber. Ce dernier avait fait son mea culpa au mois de février, déclarant avoir besoin d'aide dans ses fonctions de "leadership", après la diffusion d'une vidéo le montrant en train de s'énerver contre un chauffeur.

 
1 commentaire - Uber licencie 20 salariés pour harcèlement et discrimination
  • avatar
    taraxacum -

    Injures, menaces, corruption une "philosophie culturelle"? Ce sont plutôt des mœurs de voyous, il ne faut pas s'étonner du résultat.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]