Un déficit de l'Etat quasiment stable en 2017 ?

Un déficit de l'Etat quasiment stable en 2017 ?

Une calculatrice avec plusieurs billets

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 26 septembre 2016 à 15h23

Alors que la ministre de la Santé, Marisol Touraine assure un quasi retour à l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale l'an prochain, ceux de l'Etat devraient au contraire s'inscrire dans le rouge. Selon 'Les Echos' du jour, Michel Sapin annoncerait mercredi, dans le cadre du projet de loi de finances 2017, un déficit de 69,3 milliards d'euros contre 70,5 milliards en 2015 et 69,9 milliards cette année, si l'on se réfère au PLF.

Une évolution à contre-courant

Comment expliquer cette évolution alors que le déficit des comptes publics - qui comprend ceux de l'Etat, de la sécurité sociale et des collectivités - va passer sous la barre des 3% ? Il y a d'abord un effet de "vases communicants", souligne le journal économique. En effet, dans le cadre du Pacte de responsabilité, les entreprises ont bénéficié de baisses de cotisations sociales, qui auraient dû peser sur les comptes de la Sécu mais qui ont été intégralement compensées par l'Etat.

Des recapitalisations qui pèsent

'Les Echos' évoquent également la recapitalisation d'EDF et d'Areva. Face aux difficultés rencontrées par le groupe nucléaire, l'Etat lui a concédé une augmentation de capital de 5 milliards d'euros. Concernant EDF, Bercy a réaffirmé en avril dernier son soutien à l'électricien public, dont il détient près de 85%, en annonçant qu'il participerait à hauteur de trois milliards d'euros à sa future recapitalisation.

 
1 commentaire - Un déficit de l'Etat quasiment stable en 2017 ?
  • avatar
    oslost -

    Mme Touraine dit quasi retour à l'équilibre l'an prochain, 2017, alors pourquoi nous dit on qu e a branche retraite est à 10 milliards de déficit hier au cours d'une émission, pour justifier la non augmentation due à l'inflation, quel mensonge encore une fois. Proposons à Mme Touraine de faire des économies aussi avec les médecins de la sécu, qui sont juste là pour prendre la tension, et encore, et désavouer un médecin généraliste, un médecin du travail, un spécialiste, Leur outil de travail un ordinateur, et des décisions qui varient selon l'individu face à eux. Voilà de très nombreuses années qu'il en est question, mais rien ne bouge

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]