United Airlines s'engage contre le "surbooking", après avoir créé le scandale

United Airlines s'engage contre le "surbooking", après avoir créé le scandale©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 27 avril 2017 à 10h17

Largement critiquée sur les réseaux sociaux du monde entier après l'évacuation violente par des policiers d'un passager d'un vol de la compagnie pour cause de "surbooking", la compagnie United Airlines s'est engagée à prendre dix nouvelles mesures visant à éviter qu'un tel incident ne se produise de nouveau.

Moins de "surbooking", limiter l'usage de la force

Dans un communiqué, elle indique donc que, désormais, l'usage de la force  policière n'interviendra que pour des problèmes liés à la sécurité. De même, les clients ne seront plus forcés à quitter leur siège en cas de "surbooking", à l'exception de ceux représentant une menace.

Si toutefois, un client se voyait refuser l'accès à un avion, le montant des compensations pourrait atteindre les 10.000 dollars. United Airlines s'engage également à limiter sa pratique du "surbooking".

Pression des réseaux sociaux

Début avril, une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrait un homme d'origine asiatique hurler alors qu'on le tirait de son siège à bord de l'avion... On le voyait ensuite être traîné, dans l'allée centrale, le visage ensanglanté.

Un tirage au sort l'avait désigné comme celui devant quitter l'appareil, ce qu'il avait refusé, expliquant qu'en tant que médecin, il devait voir des patients et ne pouvait reporter son voyage, d'après des témoignages.

 
0 commentaire - United Airlines s'engage contre le "surbooking", après avoir créé le scandale
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]