Valls demande à la CGT de ne plus organiser de manifestations à Paris

Valls demande à la CGT de ne plus organiser de manifestations à Paris©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 15 juin 2016 à 10h15

Suite aux débordements constatés mardi lors de la journée de mobilisation contre la loi travail, le Premier ministre, Manuel Valls, a demandé à la CGT de ne plus organiser de manifestations à Paris. Du côté des politiques, de nombreuses voix s'élèvent également pour interdire les rassemblements.

"Spectacle désolant"

Mardi, au moins 125.000 manifestants ont défilé en France, selon la préfecture. De son côté, la CGT en a compté 1,3 million. En soirée, la police a fait état de 58 interpellations à Paris, tandis qu'au moins 29 policiers et onze manifestants ont été blessés. Des casseurs s'en sont notamment pris à des vitrines de banques, de restaurants, de commerces et même à un centre d'imagerie médicale. Près de la station de métro Duroc, des baies vitrées du ministère des Outre-Mer, ainsi que de l'Hôpital Necker, spécialisé dans les enfants malades, ont été brisées.

"Au cas par cas, nous prendrons nos responsabilités. On ne peut plus avoir ce spectacle désolant", a fustigé Manuel Valls sur 'France Inter'. "J'en appelle à la responsabilité de la CGT qui hier était débordé. Il y avait beaucoup plus d'ultras que d'habitude. Ils voulaient frapper, s'en prendre à la police, sans doute tuer", a-t-il ajouté, jugeant la position de la CGT "ambiguë" à l'égard des casseurs. Le Premier ministre en a profité pour réaffirmé la détermination du gouvernement : pas question de retirer le projet de loi. 

La CGT doit assumer

Pour l'opposition, la CGT doit assumer ses responsabilités. "C'est un pur scandale et c'est un signe d'irresponsabilité totale des organisations qui appellent à manifester", a déploré Alain Juppé, candidat à la primaire Les Républicains et maire de Bordeaux sur RTL. "Quand des manifestations constituent une menace évidente pour l'ordre public, il faut les interdire. Le gouvernement a le pouvoir de le faire", a-t-il martelé.

Même son de cloche du côté de l'ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin. "La CGT n'est pas innocente des dérives des manifestations qu'elle organise". "Je pense qu'il faut interdire les manifestations lorsque les organisateurs sont incapables d'assurer la sécurité", a-t-il déclaré sur I-Télé. Dans un communiqué, la CGT "dénonce les violences qui ont émaillé la manifestation"...

 
6 commentaires - Valls demande à la CGT de ne plus organiser de manifestations à Paris
  • avatar
    gophate -

    VALLS et HOLLANDE en rêve, ne plus avoir d'opposition publique à leurs décisions scandaleuses, faire la peau de la CGT voila l'objectif inavoué , larvés ils ne valent guère mieux que SARKOSI ou que marine LEPENE, quand il s'agit de museler le monde du travail.

  • avatar
    colere34 -

    Valls qui se permet de donner des leçons, alors que, lui et son gouvernement sont les premiers et les uniques responsables ,on croit rêver ,oui guignol et favorable à la dictature c'est bien ce qu'il est , lui et son gouvernement pourraient bien monter un spectacle de marionnettes ,ils se battraient tous pour avoir la place du plus nul

  • avatar
    du_bidon -

    Fait gaffe Juppé tu viens de faire un trou a ton pantalon laisse les gens qui travaillent défendre leur survie

  • avatar
    du_bidon -

    Et ils vont les faire OU ces manifs ,sur le plateau des milles vaches ? cette demande décrit bien l'homme qui la employé ,un fils a papa

  • avatar
    bellavie34 -

    Pourquoi plus de manifs à Paris? pense-t-il que ça se passe mieux à Rennes, Nantes, Toulouse ou encore à Marseille? même à NDDL c'est violent.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]