Vente de pesticides en libre-service : 44% des enseignes en infraction

Vente de pesticides en libre-service : 44% des enseignes en infraction

Plus de quatre enseignes sur dix ne respectent pas la législation interdisant la vente en libre-service de pesticides

A lire aussi

AFP, publié le mardi 11 juillet 2017 à 10h22

Plus de quatre enseignes sur dix (44%) ne respectent pas la législation entrée en vigueur en janvier dernier interdisant la vente en libre-service de pesticides, selon une étude réalisée par la CLCV publiée mardi.

L'association de consommateurs a réalisé une enquête du 31 mars au 31 mai, dans 158 magasins, dont 79% d'enseignes spécialisées (Mr Bricolage, Bricomarché, Jardiland, Truffaut...) et 21% de grandes surfaces disposant d'espaces jardinerie.

Les relevés ont montré que 44% des enseignes visitées "sont en infraction avec la réglementation puisqu'elles proposent à la vente, dans leurs espaces libre-service, des produits dangereux qui ne devraient être vendus que par un vendeur spécifiquement formé", indique la CLCV dans un communiqué.

En grande distribution, c'est même 49% des enseignes qui ne respectent pas la loi, contre 30% dans les enseignes spécialisées, est-il ajouté.

Dans le cas où les points de vente ont mis en place un espace dédié à la vente des pesticides dangereux conformément à ce que qui est demandé dans la loi, dans 36% des cas, le conseil fourni par les vendeurs est soit inexistant, soit incomplet, relève la CLCV.

"De plus, en consultant des sites sur internet, nous avons constaté que des plateformes de vente en ligne permettaient l'achat des pesticides chimiques les plus à risque sans délivrance de conseils", ajoute l'association.

Face à ces résultats, la CLCV demande aux pouvoirs publics le renforcement des contrôles et la suppression des espaces libre-service avec au minimum une mise sous clé obligatoire de tous les pesticides.

Elle réclame également aux distributeurs l'engagement de retirer les pesticides dangereux de leurs rayons avant l'interdiction de 2019, date à laquelle la vente de ces produits doit être totalement interdite aux particuliers, et une mise en place de formations pour les vendeurs "pour qu'un conseil complet soit fourni à chaque consommateur".

dep/mch/nm

 
24 commentaires - Vente de pesticides en libre-service : 44% des enseignes en infraction
  • uneidee -

    que 44 % ?
    Sans parler en plus des réserves qu'ont les particuliers et les céréaliers et autres...

  • yeyette -

    Je suis tout à fait d aaccord avec Monsieur Toulemonde
    j ai un jardin et je fais du puirin d'orties impeccable et j ai un beau jardin

  • MonsieurToulemonde -

    Que de commentaires marrants. Voici mes réponse.
    A ceux qui dise que sans produits, le potager ne donne rien. Si on ne sait pas jardiner, on apprend ou on ne jardine pas. Perso j'ai un rendement du tonnerre tous les ans sans intrants animaux et 100% bio.
    A ceux qui ne savent pas quoi faire : PTB (Prends Ta Bêche). Faut réapprendre le goût de l'effort, on a rien sans rien.
    Ceux qui en ont marre des "mauvaises herbes" sur leur pelouse. Vendez et achetez un appart'.
    A ceux qui disent "Et les autres ?" Les Îles Cook sont déjà en 100% bio. Le Bhoutan et le Danemark sont en chemin. Le Costa Rica est déjà en 100% électricité d'origine renouvelable. Le Portugal et l'Uruguay sont en chemin...

  • quiyatiletpourquoi -

    qu'est ce qu'on attend pàur envoyer des contrôleurs et de distribuer des fortes amendes ? un automobiliste en infraction de vitesse est immédiatement sanctionné pourquoi pas ces grands de la distribution? Serait ce une espèce protégée?

    MonsieurToulemonde -

    Vous voulez réduire leur bénéfices ? Vous êtes inconscient, comment paieront-ils leur piscine ?

  • Bernardino1 -

    Il faudrait peut être arrêter avec le zéro pesticide. Nous sommes infestés de moustiques (que vaut il mieux un peu de pesticide ou des piqures en nombre) Faire un jardin sans pesticide du tout revient à ne plus faire de jardins. Trop c'est trop respectons une certaine logique aillons une réglementation adaptée. Et que nos écolo nous fiche la paix.

    fanchon64 -

    j'ai un jardin, avec de magnifiques légumes, et ne n'utilise que du bio ( je fais mon purin d'ortie ou de rhubarbe, je mets des cendres contre les limaces, etc ...... ) et pour les mauvaises herbes et bien je désherbe tout simplement à la main . Les particuliers n'ont nulle besoin d'utiliser toutes ces saloperies !! De toutes façons quand vous utiliser ces produits votre terre devient stérile car vous tuer tout et au fur à mesure plus rien ne pousse !!

    MonsieurToulemonde -

    100% bio et un rendement du tonnerre. J'ai également travaillé dans le maraichage bio, et contrairement à leurs homologues intensifs, mes employeurs vivaient uniquement de leur travail et pas des subventions.

    Quand on ne sait pas jardiner, on ne jardine pas au lieu de polluer.

    Quant aux moustiques, planter de la citronnelle, ça évitera les intoxications aux insecticides. Et une piqûre n'a jamais tué personne en métropole.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]