Wall Street, freinée par Apple, termine en baisse

Wall Street, freinée par Apple, termine en baisse

Wall Street a ouvert en baisse jeudi

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 22h38

Wall Street a terminé en baisse jeudi, faisant une pause dans sa course aux records au lendemain d'une réunion sans grande surprise de la banque centrale américaine (Fed) tandis que le repli d'Apple pesait sur les indices: le Dow Jones a cédé 0,24% et le Nasdaq 0,52%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 53,36 points, à 22.359,23 points, mettant ainsi fin à une série de neuf séances consécutives de hausse. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 33,35 points, à 6.422,69 points.

L'indice élargi S&P 500 s'est contracté de 0,30%, ou 7,64 points, à 2.500,60 points.

Le Dow Jones et le S&P 500 avaient grimpé mercredi à de nouveaux records.

"Les indices avaient beaucoup augmenté en attendant les annonces de la Fed (mercredi) qui n'a pas apporté de surprise majeure", a relevé Sam Stovall de CFRA. "Les investisseurs engrangent simplement un peu de profits en attendant le prochain cycle majeur d'informations, qui sera sans doute la saison des résultats trimestrielles."

La Réserve fédérale américaine a, comme largement anticipé, décidé mercredi de réduire progressivement ses injections massives de liquidités dans le système financier, une mesure de soutien à l'économie qui avait été mise en place après la crise financière de 2008. Elle a aussi laissé entendre qu'elle prévoyait toujours une nouvelle hausse des taux d'ici la fin de l'année. 

Pour Phil Davis de PSW Investments, les annonces de la Fed ne sont toutefois pas si anodines. "Il a juste fallu un peu de temps pour que les investisseurs réalisent ce qu'une nouvelle hausse des taux et la réduction du programme de rachat d'actifs signifient pour le marché d'actions", a-t-il estimé.

Les courtiers de Wall Street ont en effet largement profité ces dernières années des largesses de la Fed, qui leur ont notamment permis d'emprunter à des taux bas. 

"Entre le durcissement de la Fed, l'impact des ouragans sur le produit intérieur brut du troisième trimestre ou sur les résultats de certaines entreprises comme les compagnies aériennes, le marché a de nombreuses raisons de remettre en cause le fait d'être à des niveaux records", a-t-il avancé. 

Les indices ont aussi été freinés jeudi par la baisse de l'action Apple (-1,72% à 153,39 dollars), qui sort vendredi deux nouveaux modèles de son produit phare, les iPhone 8 et 8 Plus. Le groupe représente la plus forte capitalisation boursière aux Etats-Unis. 

Le marché obligataire était mitigé: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans progressait à 2,277%, contre 2,268% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans reculait à 2,803% contre 2,808% à la précédente clôture.

Nasdaq

Nyse

 
1 commentaire - Wall Street, freinée par Apple, termine en baisse
  • avatar
    FelixM -

    "...le marché a de nombreuses raisons de remettre en cause le fait d'être à des niveaux record".

    En effet. On pourrait y ajouter l'incapacité de l'administration à légiférer sur les promesses électorales de Trump, une baisse d'impôts "phénoménale" et un vaste programme d'investissements publics pour doper l'activité. C'est pourtant sur eux que s'était fondée la hausse de Wall Street depuis un an.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]