Wall Street, portée par le secteur technologique, à des records

Wall Street, portée par le secteur technologique, à des records

Trader sur le parquet du New York Stock Exchange, le 15 juin 2017 à New York

A lire aussi

AFP, publié le lundi 19 juin 2017 à 23h56

Wall Street a terminé en nette hausse lundi, portée par la vigueur des valeurs phares du secteur technologique: le Dow Jones a gagné 0,68%, atteignant ainsi un record, et le Nasdaq 1,42%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 144,71 points à 21.528,99 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 87,25 points à 6.239,01 points. 

L'indice élargi S&P 500 a également fini à un sommet, à 2.453,46 points après une hausse de 20,31 points, soit 0,83%.

"L'absence de nouvelles informations susceptibles de miner le marché a permis à la tendance de long terme de prendre le dessus", a avancé Karl Haeling de LBBW. 

Pour lui, les actions sont fondamentalement amenées à grimper "au vu de la progression des bénéfices des entreprises et du fait que cette classe d'actifs est sous représentée dans le portefeuille des investisseurs".

Les grands noms de la technologie ont pris la tête de l'ascension du jour, avec Apple gagnant 2,86% à 146,34 dollars, Alphabet, la maison-mère de Google, 1,87% à 957,37 dollars, ou Facebook 1,48% à 152,87 dollars.

Le regain d'intérêt pour ce secteur "correspond principalement à un retournement après deux semaines mouvementées" pour ces valeurs, selon Jack Ablin de BMO Private Bank.

Alors que la semaine s'annonce pauvre en indicateurs économiques, le marché surveillait également les interventions de responsables de la banque centrale américaine, qui a décidé la semaine dernière de relever ses taux directeurs pour la seconde fois cette année et indiqué qu'elle prévoyait toujours une troisième hausse d'ici fin 2017.

Le président de l'antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) de New York, William Dudley, a déclaré avant l'ouverture que "l'inflation était un peu plus basse que ce qu'aimerait la Fed mais que le chômage est vraiment bas et que la croissance des salaires devrait accélérer dans les deux ans à venir", a relevé Chris Low de FTN Financial dans une note. 

M. Dudley conforte ainsi l'idée que la banque centrale américaine ne voit pas de raisons de retarder une nouvelle remontée de ses taux, une bonne nouvelle pour le secteur bancaire. JPMorgan et Bank of America ont respectivement grimpé de 2,19% à 88,07 dollars et 2,05% à 23,91 dollars. 

Son homologue de l'antenne de Chicago Charles Evans devait prendre la parole après la séance.

- Wal-Mart résiste-

Du côté des valeurs, le secteur du commerce traditionnel était particulièrement surveillé après l'annonce vendredi du rachat par Amazon des supermarchés bio Whole Foods (+1,27% à 43,22 dollars), une opération susceptible de bouleverser les grandes enseignes.

Déjà fortement chahutés vendredi, Target et Costo ont de nouveau perdu du terrain, lâchant respectivement 1,71% à 51,51 dollars et 1,66% à 164,34 dollars. Wal-Mart a mieux résisté, terminant en hausse de 0,35% à 75,50 dollars.

Parmi les autres valeurs du jour, Boeing a progressé de 1,34% à 199,08 dollars. Le constructeur aéronautique a annoncé une batterie de commandes au premier jour du salon du Bourget, dont plusieurs pour son dernier appareil, le 737 MAX 10, ainsi que du 787 "Dreamliner".

L'avionneur Lockheed Martin (+0,42% à 282,30 dollars) a quant à lui noué un partenariat avec Tata Advanced Systems Limited (TASL) pour produire des avions de combat américains F-16 en Inde.

La séance a aussi été marquée par l'arrivée d'Altaba, le véhicule d'investissement qui gèrera les parts que Yahoo détenait dans le géant chinois de la distribution en ligne Alibaba et est échangé sous le symbole "AABA" (+0,85% à 54,46 dollars). Yahoo a quant à lui disparu de la cote.

Dans le secteur de l'énergie, EQT , qui extrait surtout du gaz naturel dans le nord-est des Etats-Unis, a chuté de 8,95% à 53,51 dollars après l'annonce du rachat de son concurrent Rice Energy (+24,78% à 24,57 dollars), qui produit aussi du pétrole, pour un montant de 6,7 milliards de dollars en numéraire et en actions.

Le marché obligataire baissait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montant vers 20H40 GMT à 2,191%, contre 2,154% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,787% contre 2,774% précédemment.

 
5 commentaires - Wall Street, portée par le secteur technologique, à des records
  • Mafiosi -

    Allez , je révise mes prévisions à la hausse : 22.000 points bien avant décembre ......

  • lescentdent -

    le gazoil devrais etre a 1 euro

    Mafiosi -

    il faut que les pays de l'OPEP réduisent leurs productions .....

  • mam26 -

    par contre à la pompe rien ne baisse......................mais les taxes sont là pour enrichir l'état

  • djanane -

    Information très très peu reprise et exploitée par nos journaleux ( le terme est poli ) car ils ne peuvent pas à la fois dire tout le bien qu ils pensent de leur petit préféré MACRON et commenter et surtout informer le consommateur des incidences réelles ou de la réelle baisse que le taux au plus bas du baril de pétrole peut générer sur le prix à la pompe. Ca c'est un véritable scandale, une véritable escroquerie passée sous silence.... Si l'on avait les moyens de dégager les journalistes à la solde des politiques comme certains députés .... On peut toujours rêver, le véritable pouvoir, avec celui de l'argent, c'est celui de l'information ou plus exactement de la désinformation pour manipuler l'opinion

  • ukand -

    on va voir à quelle vitesse le prix à la pompe va baisser surement moins vite que la hausse comme d'habitude...
    si il y à une baisse?

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]