Wall Street signe sa plus forte baisse depuis l'élection de Trump

Wall Street signe sa plus forte baisse depuis l'élection de Trump

Wall Street signe sa plus forte baisse depuis l'élection de Trump

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 17 mai 2017 à 22h41

Marchés: Wall Steet termine sur sa plus forte baisse depuis l'élection américaine en novembre

Wall Steet a terminé mercredi sur sa plus forte baisse depuis l'élection américaine en novembre, plombée par l'accumulation des déboires politiques du président Donald Trump: le Dow Jones a reculé de 1,78% et le Nasdaq de 2,57%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 372,82 points à 20.606,93 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 158,63 points à 6.011,24 points (bien 6.011,24). L'indice élargi S&P 500 a perdu 43,64 points, soit 1,82%, à 2.357,03 points.

Les trois indices ont signé leurs pires séances en pourcentage en plus de six mois.

"C'est une réaction tout à fait classique d'aversion au risque", a commenté Victor Jones de TD Ameritrade, les investisseurs se détournant des actifs jugés risqués comme les actions au profit des valeurs refuges comme certaines devises ou les placements obligataires.

De ce fait, le marché obligataire avançait nettement. Vers 20H20 GMT le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,219% contre 2,323% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,906% contre 2,992%.

Témoin de la fébrilité des investisseurs, le VIX, surnommé indice de la peur, remontait en flèche mercredi en progressant de plus de 43% soit la plus forte hausse depuis novembre.

Cette réaction des marchés financiers a été déclenchée par un article du New York Times publié mardi soir avançant que le président américain avait demandé en février de mettre un terme à une enquête du FBI concernant son conseiller à la sécurité nationale de l'époque.

Cela a été vu comme une possible tentative d'obstruction à la justice et est venu s'ajouter au limogeage la semaine dernière du directeur du FBI James Comey par le président américain, par ailleurs accusé de s'être montré trop bavard avec des diplomates russes.

"Nous avons des accusations sérieuses qui affaiblissent à coup sûr la position du président", a commenté Alexander Kazan de Eurasia Group.

Cela fait douter de la capacité du président à mettre en place un programme économique qui avait fait bondir la Bourse de New York après son élection.

"Nous avons probablement un marché qui est assez cher et qui cherche un catalyseur pour corriger cela: les dernières nouvelles sont une raison aussi bonne qu'une autre pour reculer", a avancé Jack Ablin de BMO Private Bank.

De son côté le dollar reculait face à l'euro, finissant de perdre tout ce qu'il avait gagné depuis l'élection américaine.

Un euro s'échangeait à 1,1159 dollar contre 1,1084 dollar mardi soir.

Nasdaq

Nyse

 
4 commentaires - Wall Street signe sa plus forte baisse depuis l'élection de Trump
  • Mafiosi -

    Les résultats des entreprises (US) étant excellents, les fondamentaux (très) solides, je vais acheter aujourd'hui des actions US à son ouverture cet aprem .......

  • pigeonxxl38 -

    ha ha ha ha ! comme je suis content moi je voudrais que par de mon contexte voir la bourse tomber a ZERO ! je ne suis pas fou dans ma jeunesse je n'ai jamais été victime d'un accident de poussette être tombé sur la tète fait un stage dans un établissement spécialisé non rien de tout ça , je suis tout simplement fou furieux enragé de m'être si bien fait entuber par ma banque archi daubée : son sale boulot me coute actuellement en gros 4000 euros ! sa stratégie le crime parfait exécuté en toute légalité , elle est frappée d'amnésie la mienne est celle de la "terre brulée" ! de mon indignation certains s'en torchent royalement l'oignon par transmission de pensé je crois déceler que ça les fait rigoler ... mais peut-être pas forcément pour très longtemps ! la grande casse criminelle étant déjà bien engagée ils m'avaient proposé sans autre possibilité un "arbitrage" consistant a reporter ce qui pouvait me rester sur un autre de leur placement pas mal rémunéré si ça pouvait me contenter ? en conjuguant au présent "mais ça ne me contente pas du tout , le rôle de l'arbitre n' intervient que lors des rencontres sportives ici il ne s'agi que d'un trucage d'un enfumage d'un compromis de marchand de tapis d'un marché de dupe d'une monnaie de singe a récupérer" , je l'avais rejeté n'était-ce pas encore de la figure des gens se moquer ? donc je leurs fait cadeau de tous mes ronds ils m'auront fait "la totale" mais je leurs ferai la guerre totale ! le seul plaisir le seul désir que je garderais de cette boutique archi pourrie elle m'a mit K.O. debout la voir un jour aller K.O. au tapis avec des comptes non bancaires a régler , que pour certains de ces pourris raser les murs et se faire tout petits ne soit pas suffisant , un petit extra pour agrémenter : ces gros cochons de patrons étant des mafieux et dans la mafia il existe non pas des contrats d'assurance-vie mais des contrats de vie raccourcie , certains ne se sont pas éteints paisiblement de leur belle mort dans leur lit : tel ce Stavisky dans les années 30 l'escroc du siècle en France il avait mit en pratique le système de la pyramide de Ponzi mystérieusement il avait été retrouvé troué comme une passoire , et ce Maxwell dans les années 80 qui s'était fait la malle avec la caisse des fonds de pensions des retraités anglais tout aussi mystérieusement il avait été retrouvé noyé , quand a Madoff pour sa sécurité dans le fond il a de la chance d'être enfermé a l'ombre pour encore pas mal d'années ! ce magistral coup tordu boursier m'avait été asséné par la "Caisse d'Epargne elle fait équipe de choc avec les Banques Populaires la banque Natixis le Crédit Foncier la banque Palatine , un précédent comparable dans les années 90 les criminelles actions Eurotunnel !

  • Mdr -

    Oui c'est ce que l'on veut nous faire croire ! Sacré financiers,il va falloir justifier leur plongée en apnée ! Rendez vous a 10000.....

  • FelixM -

    Nombre d'analystes ressentaient la très faible volatilité implicite de ces dernier temps comme un signal d'alarme. Un retournement de l'état psychologique du marché new-yorkais pourrait faire des dégâts. Pour l'instant, une séance à 1 % de baisse, ce n'est pas un drame.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]