A l'inverse de Morgan Stanley, Crédit Suisse reste prudent sur Vallourec

A l'inverse de Morgan Stanley, Crédit Suisse reste prudent sur Vallourec©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 août 2016 à 11h05

Le sentiment des analystes diverge sur le marché des tubes pour l'industrie pétrolière. Hier, Morgan Stanley a contribué à faire s'envoler Vallourec de plus de 10% en bourse, après avoir expliqué qu'il était plus optimiste que prévu sur ce segment.

Mais ce matin, le Crédit Suisse est beaucoup plus mesuré. Le marché des tubes OCTG est resté faible au premier semestre, explique le bureau d'études, qui entrevoit toujours une reprise au 4ème trimestre, mais qui prévient que le redressement sera au mieux modeste, et au pire en "L". "Je ne vois pas vraiment de justifications à un restockage même si le déstockage prend fin", prévient l'analyste Michael Shillaker, qui pense que la pression sur les prix restera de toute façon forte compte tenu des surcapacités sectorielles et de la prudence des donneurs d'ordres dans leurs investissements pétroliers. Il craint que le cycle ne ressemble à celui du milieu des années 80, durant lequel le rebond d'activité avait été extrêmement modeste pendant longtemps. Pour le spécialiste, le consensus doit encore s'ajuster en baisse cette année et davantage encore sur 2017/2018. Il pense que Vallourec (objectif 3 euros) et Tenaris (objectif 8 euros) recèlent de la qualité, mais les suit à "sousperformance" à cause du contexte de marché actuel.

 
0 commentaire - A l'inverse de Morgan Stanley, Crédit Suisse reste prudent sur Vallourec
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]