AB Science : une perte nette de 27,7 ME en 2016

AB Science : une perte nette de 27,7 ME en 2016

Des tubes à essai dans le laboratoire de l'Institut de recherche sur le cancer de Sutton

Boursier.com, publié le lundi 01 mai 2017 à 12h12

AB Science annonce ses résultats financiers au 31 décembre 2016. Les produits d'exploitation, exclusivement constitués du chiffre d'affaires lié à l'exploitation d'un médicament en médecine vétérinaire, se sont élevés au 31 décembre 2016 à 1,51 ME, contre 2,28 ME un an plus tôt, en baisse de 34%. Cette baisse est due à la suspension en décembre 2015 de l'autorisation de commercialiser le masitinib aux Etats-Unis dans le mastocytome canin, le temps qu'une étude confirmatoire, actuellement en cours soit validée.

Le résultat opérationnel au 31 décembre 2016 correspond à une perte de 30,21 ME, contre une perte de 25,96 ME au 31 décembre 2015. La perte nette s'élève au 31 décembre 2016 à 27,7 ME, contre 26,72 ME au 31 décembre 2015.

Le total de la trésorerie et des actifs financiers courants s'élève à 19,78 ME au 31 décembre 2016 contre 21,7 ME au 31 décembre 2015. Ce montant de trésorerie n'intègre pas les 5,49 ME (hors intérêts moratoires) de remboursement de crédit impôt recherche 2015 versés par l'administration fiscale en mars 2017. Au 31 décembre 2016, les capitaux propres s'élèvent à -4,71 ME.

En 2017, AB Science continuera à allouer la majeure partie de ses ressources à la poursuite du développement du masitinib, sa molécule la plus avancée.

Suite au dépôt des deux dossiers d'enregistrement auprès de l'Agence Européenne du Médicament en 2016 dans la mastocytose systémique sévère et la sclérose latérale amyotrophique, la décision de l'EMA est attendue en mai 2017 pour la mastocytose systémique sévère et courant du quatrième trimestre 2017 pour la sclérose latérale amyotrophique.

La société a par ailleurs continué à investir dans les activités de drug discovery afin d'alimenter son portefeuille de molécules et anticipe, sous réserve de disposer des ressources financières nécessaires, de débuter les études précliniques réglementaires de nouvelles molécules issues de son propre programme de recherche.

 
0 commentaire - AB Science : une perte nette de 27,7 ME en 2016
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]