Abivax, +130% et un retour aux cours d'introduction en bourse

Abivax, +130% et un retour aux cours d'introduction en bourse©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 mai 2017 à 12h45

Abivax a entretenu le suspense au cours du week-end sur l'issue de sa phase IIa testant ABX464 dans le VIH. Ce matin, le management annonce que le laboratoire a "démontré la première réduction des réservoirs du VIH jamais observée chez les patients chroniques atteints du VIH, mesurée selon la quantité d'ADN viral détectée dans les cellules périphériques mononuclées du sang". Il s'agit d'une première pour un candidat-médicament. "Désormais nos efforts porteront sur l'optimisation de ce candidat médicament en combinaison avec d'autres traitements afin de maximiser la réduction du réservoir viral", a souligné le professeur Linos Vandekerckhove, directeur du HIV Cure Center au sein du Département de Médecine Interne Générale à l'Université de Gand en Belgique et investigateur principal de l'étude concernée.

Critère principal validé

Dans l'étude ABX464-004, 30 patients infectés par le virus du VIH ont été inclus en Espagne, en Belgique et en France, avec un ratio de randomisation de 3:1 et ont reçu, pendant 28 jours, soit ABX464 soit un placebo en plus de leur traitement antirétroviral actuel. La charge virale au début de l'étude était bien contrôlée par "boosted darunavir". Après 28 jours, tous les traitements ont été interrompus jusqu'au rebond de la charge virale. Des prises de sang ont été effectuées au début de l'étude et après 28 jours de traitement afin d'évaluer l'effet potentiel d'ABX464 sur les réservoirs de VIH dans les cellules périphériques mononuclées du sang. L'innocuité était le critère principal de l'étude : ABX464 a été bien toléré et aucun effet secondaire indésirable grave n'a été constaté au sein du groupe s'étant vu administrer ABX464. Chez les patients évaluables (4 placebo, 14 traités avec ABX464), une réduction des copies d'ADN viral/million de PBMC a été observée sur 7 des 14 patients traités (soit une réduction de -40%, allant de -27% à -67%) et aucune réponse n'a été observée dans le groupe placebo. Les patients répondeurs ont été définis comme étant ceux présentant une réduction minimale de 50 copies et de plus de 25% sur le nombre total de copies d'ADN viral.

Une nouvelle étude plus longue

"Les médicaments actuellement approuvés peuvent réduire et contrôler la réplication du virus VIH, permettant ainsi aux patients de vivre avec un traitement à vie. Mais à ce jour aucun traitement n'a réussi à éradiquer le virus chez l'homme car il échappe au traitement en se cachant dans ce que la communauté scientifique dénomme communément les réservoirs du VIH", précise le directeur médical d'Abivax, le docteur Jean-Marc Steens, jugeant que les résultats obtenus soutiennent l'hypothèse du laboratoire selon laquelle ABX464 à la capacité d'agir sur les réservoirs du VIH. L'étape suivante consistera à évaluer l'effet d'ABX464 sur une période prolongée de traitement, puisque l'étude présentée ce matin n'a porté que sur un traitement de 28 jours. Une nouvelle étude clinique (ABX464-005), déjà annoncée, a été lancée pour étudier l'effet d'ABX464 sur les réservoirs du VIH dans les tissus de l'intestin. Sur la base des résultats de l'étude ABX464-004, ABIVAX prévoit de modifier le protocole de l'étude ABX464-005 afin de prolonger la durée du traitement et observer l'effet à long terme d'ABX464 sur la suppression des réservoirs du VIH. Les résultats préliminaires de l'étude ABX464-005 sont attendus au 3ème trimestre 2017.

+162% en séance

Une conférence de présentation est prévue à 16h00 aujourd'hui. La cotation, suspendue la semaine dernière, a repris ce matin, sur une envolée de 90%s, à 17,50 euros. Le marché spécule logiquement sur les données positives obtenues lors de cet essai de phase IIa. A la mi-journée, l'action gagne 131% à 21,29 euros, mais ce n'est pas son meilleur niveau de la séance : il a été touché autour de midi à 23,98 euros, en hausse de... 162% ! La flambée du jour a le mérite de ramener le titre sur ses niveaux d'introduction, 21,30 euros, en juin 2015. Le plus bas date du 26 août 2016, à 3,87 euros en séance. Abivax n'est pas très suivie par les analystes. RBC Capital Markets est le seul bureau d'études identifié, avec un avis surperformance datant du mois de mars dernier, quand le titre cotait 5,52 euros, et un objectif de cours à 13 euros.

 
0 commentaire - Abivax, +130% et un retour aux cours d'introduction en bourse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]