Abivax : décalage de 4 mois pour la phase IIa d'ABX464

Abivax : décalage de 4 mois pour la phase IIa d'ABX464©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 06 décembre 2016 à 18h10

Abivax communique une mise à jour de son programme de développement d'ABX464, son candidat médicament first-in-class qui permettrait une guérison fonctionnelle du VIH.

Etant donné le rythme actuel du recrutement plus lent que prévu, Abivax estime pouvoir communiquer les résultats préliminaires de l'étude de phase IIa actuellement en cours (ABX464-004) en avril 2017, soit quatre mois plus tard qu'initialement estimé.

Cette étude clinique de Phase IIa est actuellement en train de recruter des patients en Espagne, en Belgique et en France. Un des principaux critères d'évaluation de l'étude est l'effet durable d'ABX464 dans le maintien, après interruption du traitement, d'une charge virale de VIH basse dans le sang de patients infectés qui étaient traités par une thérapie antirétrovirale de référence concomitamment avec ABX464 ou un placebo.

En plus de cette étude de Phase IIa (ABX464-004), la société a récemment soumis à l'approbation des comités réglementaires et d'éthique une nouvelle étude clinique pharmacocinétique ABX464-005 (compartmental pharmacokinetics clinical study).

Les patients infectés par le VIH se verront administrer ABX464 pendant 28 jours en combinaison avec leur traitement antirétroviral. Des biopsies rectales seront collectées à différents intervalles pour mesurer l'effet d'ABX464 sur les réservoirs du VIH qui se trouvent principalement dans les intestins. Cette étude devrait permettre de quantifier sur la durée la charge virale et le niveau d'inflammation dans le réservoir et ainsi de mieux comprendre l'efficacité durable d'ABX464 observée dans les modèles précliniques.

Abivax espère pouvoir lancer l'étude dans le courant du premier semestre 2017, à réception des approbations réglementaires nécessaires.

Enfin, de nouvelles données précliniques sur ABX464 ont démontré que la molécule a un fort effet anti-inflammatoire.

Dans les macrophages, il a été mis en évidence que cet effet était attribuable à une multiplication par 50 de l'expression de l'IL-22, une cytokine connue pour être un puissant inhibiteur des processus inflammatoires.

ABX464 a démontré un effet durable sur la prévention de symptômes typiquement observés dans le cas de colite inflammatoire dans des modèles murins de maladie inflammatoire de l'intestin. Sur la base de ces résultats encourageants, la société a l'intention de lancer une étude clinique de preuve de concept chez les patients atteints de la maladie inflammatoire de l'intestin en 2017.

 
0 commentaire - Abivax : décalage de 4 mois pour la phase IIa d'ABX464
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]