Actions, obligations et devise en chute libre au Brésil

Actions, obligations et devise en chute libre au Brésil

drapeau Brésil Brazilia

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 18 mai 2017 à 16h07

C'est une véritable journée noire que vivent les marchés financiers brésiliens après l'éclatement d'un nouveau scandale de corruption au sommet de l'Etat. Accusé d'avoir autorisé le versement de pots-de-vin dans le scandale Petrobas, le président brésilien voit toute la confiance qui lui avait été accordée ces derniers mois partir en fumée.

Michel Temer dans l'oeil du cyclone

Selon le témoignage d'un homme d'affaires cité par le quotidien O Globo, Michel Temer aurait été enregistré donnant son accord pour le versement d'une somme d'argent à un témoin clé dans le scandale Petrobras afin qu'il reste silencieux... Les investisseurs redoutent ainsi que ces allégations provoquent une nouvelle crise politique dans la première économie d'Amérique du Sud et mettent un frein au processus de réformes enclenché par le président brésilien.

La bourse suspendue

En chute de plus de 10%, l'Ibovespa, l'indice boursier phare du pays a été suspendu, tandis que les coupe-circuits destinés à éviter un plongeon trop important ont été mis en place sur le real, la devise brésilienne, qui perdait plus de 7% face au dollar.

"Les marchés vont réagir de façon exagérée, mais la réalité est que le Brésil détruit la corruption qui l'a frappée pendant des siècles", explique à Bloomberg, James Gulbrandsen, gestionnaire de portefeuille chez NCH Capital à Rio de Janeiro. "Notre point de vue est que cela augmente considérablement la probabilité de nouvelles élections au cours des prochains mois".

 
0 commentaire - Actions, obligations et devise en chute libre au Brésil
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]