Aéroports de Paris : les bénéfices augmentent à 167 ME

Aéroports de Paris : les bénéfices augmentent à 167 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 29 juillet 2015 à 22h45

Au 1er semestre 2015, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Aéroports de Paris ressort en hausse de +5,1% à 1,422 milliard d'euros. L'Ebitda est en croissance de +3,2% à 509 millions d'euros, malgré l'impact sur les charges courantes d'un hiver plus rude, de la hausse de la taxe foncière, et d'effets de base comptables négatifs (reprises de provisions en 2014), grâce aux efforts continus de discipline financière. Le taux de marge brute pour le 1er semestre 2015 est en baisse de 0,7 point à 35,8%.

Le résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) s'établit en légère hausse de +1,2% à 313 ME. Il bénéficie de la progression de la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence opérationnelles après ajustements liés aux prises de participation (+18,1% à 33 ME), compensée par la hausse des dotations aux amortissements (+7,8% à 229 ME). Cette augmentation est essentiellement due à l'amortissement accéléré des équipements de sûreté, notamment à Paris-Orly.

Le résultat net part du Groupe s'inscrit en hausse de +2,8% à 167 ME.

"Les résultats du 1er semestre 2015 sont en ligne avec nos prévisions pour l'année : le trafic des plates-formes parisiennes est conforme à nos hypothèses. Les activités commerciales sont très dynamiques, portées par un CA/PAX en hausse de 11,5% à 19,8 euros. L'Ebitda progresse conformément à nos prévisions malgré l'impact d'un hiver plus rude et de la hausse de la fiscalité locale, en partie compensés par nos efforts de productivité", indique Augustin de Romanet.

Le Président-directeur général d'Aéroports de Paris poursuit : "L'accord vient d'être trouvé avec l'Etat sur le Contrat de Régulation Economique (CRE) 2016-2020 que nous allons signer dans les prochains jours. Le CRE 2016-2020 donne une visibilité sur 5 ans à un programme d'investissements de 3 milliards d'euros sur le périmètre régulé, niveau jamais atteint jusqu'à présent. L'accent sera porté sur la maintenance des infrastructures, l'optimisation des terminaux et l'efficacité de la plate-forme de correspondance, via la conquête de nos clients, passagers et compagnies aériennes. Les tarifs progresseront uniquement de l'inflation en 2016. Ils évolueront sur la période 2016-2020 à un rythme annuel moyen de 1% au-delà de l'indice des prix, soit un montant plus faible que les deux CRE précédents, malgré des investissements en hausse de 70%. Cet accord est une excellente nouvelle pour les territoires et se traduira par de nombreuses créations d'emplois et une attractivité renforcée pour Paris et la région Ile-de-France".

Le plan stratégique et les objectifs 2020 de l'ensemble du Groupe ADP seront dévoilés au mois d'octobre.

 
0 commentaire - Aéroports de Paris : les bénéfices augmentent à 167 ME
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]