Air France donne un mois à ses pilotes pour se prononcer sur un nouvel accord

Air France donne un mois à ses pilotes pour se prononcer sur un nouvel accord©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 03 mai 2017 à 13h54

Les rumeurs qui circulaient depuis le week-end se confirment : Air France a soumis aux syndicats représentatifs de ses pilotes un projet d'accord global, ouvert à la signature jusqu'au 31 mai, portant notamment sur la création d'une nouvelle compagnie, tel que prévu dans le "Projet Boost". Le groupe précise dans un communiqué diffusé le 3 mai à la mi-journée que l'accord stipule que la nouvelle compagnie sera une filiale à 100% d'Air France et que ses vols seront opérés par des pilotes d'Air France. En outre, la contribution économique des pilotes liés à la création de la nouvelle compagnie est mutualisée sur l'ensemble des pilotes. Enfin, la flotte sera limitée à 18 avions moyen-courrier et 10 avions long-courrier. Par ailleurs, le "Projet Boost" comprend aussi un volet sur la compétitivité d'Air France, notamment la suppression d'un jour de repos en moyen-courrier et l'optimisation des cabines des Airbus A330 et A350. Ces mesures permettraient d'éviter de toucher à la majoration des heures de nuit. Enfin, la création de la nouvelle compagnie permet de donner des garanties d'activité sur le moyen-courrier et le long-courrier, assure le transporteur. Le projet d'accord comprend également différentes mesures portant sur la formation et l'activité des pilotes.

"Ce projet d'accord est un compromis positif, ambitieux, équilibré, qui permet de solder un grand nombre de sujets majeurs en discussion entre Air France et ses pilotes depuis plusieurs années", selon le patron d'Air France, Jean-Marc Janaillac, qui espère pouvoir lancer la nouvelle compagnie dès l'automne. "Chacun est allé au bout de ses positions dans la négociation, et désormais chacun doit prendre ses responsabilités : ce qui se joue, c'est l'avenir d'Air France et sa capacité à s'engager dans une nouvelle phase de croissance durable et de reconquête", a-t-il ajouté.

Ce matin, 'Les Echos' révélaient que direction et représentants du principal syndicat de pilotes, le SNPL, s'étaient séparés dans la nuit de vendredi à samedi dernier sans avoir trouvé d'accord. Air France a donc soumis directement le projet au vote des représentants syndicaux. Le 20 février dernier, une majorité de pilotes avaient validé le principe de la création de la nouvelle compagnie, lors d'une consultation organisée par le SNPL.

 
0 commentaire - Air France donne un mois à ses pilotes pour se prononcer sur un nouvel accord
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]