Airbus préparerait un plan de restructuration

Airbus préparerait un plan de restructuration©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 septembre 2016 à 06h47

L'industrie aéronautique, qui a connu un long "supercycle" de croissance, n'est pas immunisée contre la nécessité de se réorganiser. Et ses leaders non plus, si l'on en croit le 'Financial Times', qui révèle qu'Airbus prépare un plan de restructuration. Le président du groupe européen Tom Enders aurait prévu de dévoiler en octobre une série de mesures de réduction des coûts, afin de compenser le dérapage de certains programmes et les pertes de l'A380. Airbus se dirige vers davantage de mutualisation des fonctions, notamment en éliminant les fonctions présentes à la fois chez l'avionneur et au sein du holding Airbus Group. Apparemment, tout a été fait pour garder ce projet secret le plus longtemps possible mais certains hauts dirigeants ont vendu la mèche au quotidien britannique des affaires. La teneur du plan n'a pas filtré. D'ailleurs il n'est même pas finalisé, même s'il se murmure que des suppressions d'emplois ne sont pas à exclure. Les représentants du personnel devraient bientôt être sollicités.

Des surcoûts en veux-tu, en voilà

Les raisons du tour de vis que s'apprête à donner Airbus sont multiples. D'abord, les surcoûts liés au programme de l'avion de transport militaire A400M, qui a enchaîné les déboires de conception et les retards de livraison. Les provisions prises sur l'A400M dépassent désormais 5 milliards d'euros, mais elles pourraient encore s'alourdir après les négociations menées avec les pays clients, qui cherchent à obtenir un dédommagement pour les retards accumulés et les soucis sur les versions déjà livrées. 5 MdsE de surcoûts représentent déjà le prix de vente de 34 à 37 appareils (un A400M coûte environ 140 à 150 ME). Ensuite, la restructuration programmée s'explique par la glissade du calendrier de livraisons de l'A350, même si elle est en partie liée aux difficultés d'approvisionnement rencontrées avec certains fournisseurs, notamment Zodiac Aerospace dans sa division sièges. Enfin, Airbus se fait du souci pour l'A380, qui ne parvient pas à engranger de nouvelles commandes. Le programme était censé équilibrer ses comptes, mais sur la base d'un scénario lui permettant de maintenir une charge suffisante sur ses lignes de production. Compte tenu de l'absence de nouvelles commandes, les cadences vont reculer et l'A380 risque de continuer à générer des pertes, même si elles s'annoncent bien plus faibles que par le passé.

Vendredi, une nouvelle mauvaise nouvelle est venue noircir le tableau : Pratt & Whitney a toujours des problèmes pour produire le moteur de l'A320neo et a revu en baisse de 200 à 150 unités ses projections de livraison pour 2016. Airbus a dû ralentir tout son processus de livraison, au grand dam des compagnies clientes. Pour atteindre son objectif de livrer 650 appareils cette année, l'industriel a même dû accélérer les cadences sur la production d'A320ceo. P&W a cependant assuré disposer d'un "plan crédible" pour atteindre un rythme de fourniture normal. D'ici là, Airbus aura sans doute déjà dévoilé son plan d'action.

 
1 commentaire - Airbus préparerait un plan de restructuration
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]