Alstom a inauguré le premier tramway transfrontalier France-Allemagne

Alstom a inauguré le premier tramway transfrontalier France-Allemagne©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 01 mai 2017 à 11h59

Alstom a inauguré le premier tramway transfrontalier France-Allemagne, en présence de Peter Altmaier, Ministre fédéral et Directeur de la Chancellerie fédérale d'Allemagne, Robert Herrmann, Président de l'Eurométropole de Strasbourg, Roland Ries, Maire de Strasbourg, Toni Vetrano, maire de Kehl, Alain Fontanel, Président de la Compagnie des Transports Strasbourgeois et François D'Hulst, Directeur commercial Collectivités locales d'Alstom en France. Les premiers voyageurs peuvent désormais traverser le pont du Rhin à bord de l'une des 12 rames Citadis déjà livrées. Les nouvelles rames Citadis circulent aujourd'hui sur les extensions des lignes A, vers Illkirch-Graffenstaden et D reliant le centre de Strasbourg à Kehl en Allemagne.

Les tramways Citadis de Strasbourg sont les premiers à être homologués suivant le BOStrab, décret fédéral allemand sur la construction et l'exploitation des tramways en Allemagne. Les équipes infrastructure d'Alstom ont également réalisé la ligne aérienne de contact et la voie ferrée du pont transfrontalier. Les tramways mesurent 45 mètres et offrent une capacité d'accueil de 288 passagers. Ces tramways sont fabriqués en France - La Rochelle (conception et assemblage des rames), Ornans (conception et fabrication des moteurs), Le Creusot (bogies des modules intermédiaires), Tarbes (éléments de la chaîne de traction), Villeurbanne (équipements électroniques), Saint-Ouen (design) - et en Allemagne sur le site de Salzgitter (pour les bogies situés sous des cabines de conduite).

 
1 commentaire - Alstom a inauguré le premier tramway transfrontalier France-Allemagne
  • avatar
    Bernardino1 -

    On ne jure plus que par le tramway ! Un moyen archaïque de transport urbain qui sert a ruiner les municipalités. Infrastructure hors de prix, et entretien infrastructures + machinerie très chères. Sans doute des retombées financières intéressantes en dessous de table. Pour l'écologie qui sert de prétexte à ce choix, double zéro. Bilan carbone déplorable (entretien poussière du à l'usure des roues et des rails remplacements fréquents des rails en courbe et j'en passe). Toutes les villes qui ont vu naitre ce moyen de transport on en même temps vu naitre d'énormes bouchons journaliers.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]