Areva, l'ombre d'un doute

Areva, l'ombre d'un doute©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 03 mai 2016 à 09h36

Areva perd 4,4% à la Bourse de Paris en matinée, à 4,55 euros, alors que la polémique enfle concernant certains équipements fabriqués sur le site du Creusot. Des soupçons de falsifications pèsent sur l'acier qui a servi à la cuve du réacteur de Flamanville, comme l'a révélé 'Les Echos'. La semaine dernière, Areva a assuré que les problèmes qui sont survenus par le passé ne sont plus possibles avec la nouvelle organisation, mais les incertitudes sont encore nombreuses. "L'ampleur et le manque de précisions sur les dégâts et risques associés représentent un souci fondamental pour la filière nucléaire française", estime ce matin le bureau d'études Oddo Securities, qui s'alarme des conséquences que pourrait avoir le passé en cas de recours des clients. En outre, ajoute l'analyste, la cession d'Areva NP à EDF a notamment pour condition suspensive la résolution favorable des enquêtes ASN en cours à Flamanville 3... De quoi créer un nouvel aléa sur le renflouement de l'ancienne gloire du nucléaire français.

 
0 commentaire - Areva, l'ombre d'un doute
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]