Asie : au rebond pour terminer la semaine

Asie : au rebond pour terminer la semaine©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 17 juin 2016 à 07h47

Fin de semaine plus ferme ce vendredi sur les marchés de la zone Asie-Pacifique, dans le sillage de Wall Street qui a aussi tenté un rebond technique hier soir, au lendemain du statu quo de la Fed sur ses taux directeurs. La banque centrale US a notamment signalé que le rythme des hausses de taux serait plus lent que prévu précédemment, et a ramené son objectif de long terme pour les "fed funds" de 3,3% à 3%... La Bourse de Tokyo reprend ce vendredi 1,1% à l'issue d'une semaine de grosse déprime en raison de la grande fermeté du yen après le statu quo de la BoJ hier, Singapour gagne 0,2%, Shanghai +0,9%, Seoul s'adjuge 0,10%, Hong Kong +0,6%, Bombay remonte de 0,5% et Sydney de 0,3%, Jakarta est stable...
Hier, les marchés avaient pourtant réagi à la baisse aux nouvelles tensions observées sur le marché des devises, alimentées par les propos de Janet Yellen, la présidente de la Fed, qui a évoqué les risques pour l'économie américaine en cas de Brexit, à l'issue du référendum britannique du 23 juin. La Fed a aussi revu en légère baisse ses prévisions de croissance économique aux Etats-Unis...

La campagne du référendum britannique suspendue

Au Royaume-Uni, la campagne en vue du référendum du 23 juin a été suspendue hier jeudi, après l'assassinat de la députée travailliste Jo Cox favorable au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. Ce drame a fait penser à certains analystes que le camp des pro-Brexit pourrait reperdre du terrain après s'être affiché en nette progression à l'occasion des derniers sondages...
Sur le marché obligataire américain, les taux ont continué de se détendre après le statu quo monétaire de la Fed. Le rendement du T-Bond américain à 10 ans a cédé 1 point de base pour revenir à 1,57% (après un passage à 1,52% en séance), au plus bas depuis 1 an... L'aversion au risque a continué de pousser les investisseurs vers les obligations d'Etat, en particulier le Bund allemand à 10 ans, dont le rendement s'est enfoncé plus loin en terrain négatif, à -0,03% jeudi contre -0,01% la veille. Le rendement de JGB japonais à 10 ans est resté scotché à son plus bas historique à -0,21%, alors que la Banque du Japon (BoJ) n'a donc pas annoncé jeudi de nouvelles mesures d'assouplissement...

Le marché des changes reste aussi agité. La livre a tenté un timide sursaut à 1,4250$ avec l'euro à 1,1255$, ... Le yen reste ferme à 104,40 Y/$ malgré quelques prises de profits de fin de semaine.
Aussi, les cours du pétrole ont légèrement rebondi après une glissade sur les 46$ le WTI, à 46,55$ le baril, après un repli des stocks pétroliers hebdomadaires américains après 6 séances de baisse consécutives.

Les taux US remonteraient moins vite que prévu...

Mercredi, Janet Yellen, la présidente de la Fed s'est montrée très modérée dans ses commentaires, évoquant la nécessité d'une "approche prudente" en matière de politique monétaire. Elle a en outre cité le risque d'un Brexit, le 23 juin prochain, comme un des facteurs ayant mené la Fed à prendre mercredi sa décision de maintenir le statu quo mercredi sur ses taux... Un vote favorable au Brexit "pourrait avoir des conséquences pour les perspectives économiques aux Etats-Unis" a-t-elle souligné.

Les projections économiques des membres de la Fed montrent qu'ils s'attendent toujours à deux hausses des taux d'ici à la fin 2016. En revanche, le rythme serait plus lent en 2017, avec seulement 2 hausses d'un quart de point anticipées, contre 4 lors de la réunion de mars. Au-delà, 2018 pourrait être marqué par 4 hausses d'un quart de point, ce qui porterait le taux des "fed funds" à 2,4% (contre 0,25%-0,50% actuellement) à la fin 2018. A plus long terme, leur objectif est de remonter les taux à 3% alors qu'en mars, cet objectif de long terme était de 3,3%.

Indicateurs mitigés

Les indicateurs économiques publiés jeudi aux Etats-Unis sont ressortis en demi-teinte, confirmant la prudence affichée par la Fed. L'inflation est ressortie légèrement inférieure aux attentes : l'indice des prix à la consommation (CPI) a progressé de 0,2% en mai sur un mois, contre +0,3% attendu. Sur un an, les prix avancent de 1%. Hors alimentaire et énergie, le CPI a augmenté plus que prévu de 0,2% sur un mois (-0,2% attendu) et a progressé de 2,2% par rapport à mai 2015.
Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté plus que prévu (+13.000) par rapport à la semaine précédente pour s'établir à 277.000 alors que le consensus tablait sur 270.000 inscriptions.
L'indice d'activité manufacturière de la Fed de Philadelphie est ressorti supérieur aux attentes à 4,7 points (consensus 0,8 pt) en juin, après niveau de -1,8 en mai.
Le marché immobilier continue de donner des signes de solidité. L'indice de la NAHB pour le mois de juin est ressorti à 60 contre 59 attendu, après 58 en mai...

 
0 commentaire - Asie : au rebond pour terminer la semaine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]