Asie : début de semaine en vert

Asie : début de semaine en vert©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 04 juillet 2016 à 07h35

Le rebond observé la semaine passée sur les marchés financiers se confirme ce lundi en Asie, avec une progression des indices boursiers, à commencer par Shanghai qui grimpe de 1,7%, Hong Kong qui s'inscrit en hausse de 1,4%, suivi de Singapour (+0,7%), alors que la bourse de Tokyo remonte de 0,5%. Bombay prend 0,8%, Sydney s'adjuge 0,3% avec Seoul...
Rappelons qu'à Wall Street, la semaine boursière démarrera seulement demain mardi, ce lundi 4 juillet étant férié aux Etats-Unis pour cause d'"Independence Day". L'indicateur le plus attendu de la semaine sera l'emploi US en juin, qui sera publié vendredi 8 juillet.
L'annonce, vendredi, d'une amélioration plus forte que prévue de l'activité manufacturière aux Etats-Unis (indice ISM à 53,2 en juin contre 51,5 de consensus) a apporté une dose de confiance supplémentaire... Après l'effet de surprise créé par le vote britannique en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, les investisseurs ont estimé que l'économie US devrait être en mesure de résister au ralentissement prévisible de l'économie britannique. En outre, les incertitudes créées par le Brexit ont aussi reporté à 2017 les anticipations de nouvelles hausses des taux directeurs de la Réserve fédérale.

La Fed a entamé en décembre 2015 un cycle de hausse des taux directeurs, mais de nombreux analystes estiment qu'en raison du Brexit, elle ne pourra pas poursuivre cette politique de normalisation de ses taux avant 2017... Certains n'excluent pas que la banque centrale soit même obligée d'abaisser ses taux, après les avoir portés entre 0,25% et 0,50% en décembre dernier (+1/4 de point).
Or, un environnement de croissance modérée, accompagné de taux très bas reste favorable aux marchés d'action...

Les marchés obligataires mondiaux au plus haut

De nombreux experts, dont la présidente de la Réserve fédérale américaine et le Fonds monétaire international, estiment que le Brexit devrait entraîner une récession au Royaume-Uni qui reste la 5ème puissance économique mondiale, ce qui pourrait peser par ricochet sur l'économie mondiale.
La gestion politique du Brexit par l'Union européenne sera aussi un défi que les marchés financiers suivront de près... Christine Lagarde, directrice générale du FMI a émis le souhait, dimanche, que l'UE sorte "par le haut" de cette crise, en réalisant des réformes auxquelles les Britanniques avaient toujours mis leur veto... Elle a aussi demandé aux gouvernements européens d'améliorer leur communication en direction de leurs populations, qui ne perçoivent pas les avantages de l'UE...

Le départ annoncé du Royaume-Uni de l'Union européenne a eu un effet retentissant sur les marchés obligataires mondiaux, qui ont flambé depuis le 24 juin, faisant tomber les taux souverains de nombreux pays à leurs plus bas historiques. Les investisseurs anticipent de nouvelles actions d'assouplissement monétaire de la part des banques centrales, notamment au Royaume-Uni, en Europe, au Japon, voire aux Etats-Unis.
Vendredi, les taux des emprunts d'Etats américains ont aussi chuté à un niveau record, dans l'anticipation d'un coup d'arrêt de la hausse des taux de la Fed cette année... Le rendement de l'emprunt d'Etat américain (T-Bond) à 10 ans est tombé en séance à 1,3784%, et celui du T-Bond à 30 ans a atteint 2,1873%, le plus bas jamais enregistré pour ces deux échéances. A la clôture, ces taux s'affichaient respectivement à 1,44% (-3 points de base) et à 2,23%. Les taux souverains à 10 ans sont également tombés au plus bas la semaine dernière en Allemagne, en France, en Suisse, au Japon et au Royaume-Uni.

Demandez le programme

Aux Etats-Unis, dans les prochains jours, de nombreux indicateurs macro-économiques seront surveillés de près, dont les chiffres du commerce extérieur en mai (mercredi), les Minutes de la dernière réunion de la Fed (mercredi), les stocks pétroliers hebdomadaires (mercredi), et surtout, les données de l'emploi aux Etats-Unis en juin, qui seront publiées vendredi.
Toujours sur le front de l'emploi, les chiffres hebdomadaires seront publiés jeudi, ainsi que les enquêtes mensuelles ADP et Challenger sur l'emploi dans le secteur privé en juin.
Par ailleurs deux membres de la Fed William Dudley et Daniel Tarullo s'exprimeront en public mercredi...
Sur les devises, en attendant, l'euro campe au-dessus des 1,11 face au dollar à 1,1140, tandis que le pétrole consolide ses positions sur les 50$ le baril de Brent.

 
0 commentaire - Asie : début de semaine en vert
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]