Asie : du mieux à confirmer

Asie : du mieux à confirmer©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 27 janvier 2016 à 07h57

Les marchés de la zone Asie-Pacifique remontent ce mercredi, dans le sillage de la Bourse de Tokyo qui reprend 2,7% suivi de Hong Kong en hausse de 1,2%, alors que Seoul gagne 1,4%, Jakarta 1,3% et Singapour +0,6%. Shanghai est plus hésitant, en repli de 0,5% et Sydney reperd 1%. La tendance est aidée par la remontée des cours du pétrole sur les 31$ le baril WTI, ce qui a permis aux actions américaines de rebondir mardi soir. Les investisseurs restent cependant fébriles à l'écoute de la réunion monétaire de la Fed qui se termine ce mercredi.
L'indice Dow Jones a regagné mardi 1,78% à 16.167 points (après -1,29% lundi), tandis que le S&P 500 a fini en hausse de 1,41% à 1.903 points (-1,56% lundi) et que le Nasdaq a repris 1,09% à 4.568 points (-1,58% lundi).

Le pétrole fait encore du yoyo

L'or a profité de la nervosité ambiante, l'once regagnant 1,5% à 1.122$ à New York pour le contrat à terme d'avril. Le pétrole a continué de fluctuer dans une large fourchette, après avoir chuté lundi de plus de 7%, le cours du baril de brut WTI, en proie la spéculation sur une entente possible entre la Russie et l'Opep sur une réduction de production, a repris plus de 3% à 31$ sur le brut léger WTI. Le baril de référence américain était tombé sous 27$ le mercredi 20 janvier...

Mardi, la Banque mondiale a aussi tiré les conséquences de ce choc pétrolier, qu'elle estime durable... Dans son rapport annuel sur les perspectives du marché des matières premières, l'institution a abaissé ses prévisions de prix de 51$ à seulement 37$ en moyenne pour 2016. Les économistes de la Banque mondiale ont révisé leurs prévisions de prix pour 37 de 46 produits des ressources de base.
Autant dire que la marge de progression du baril paraît limitée, compte-tenu des fondamentaux actuels du marché mondial de l'or noir : hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, surproduction mondiale, retour de l'Iran, refus de l'Arabie saoudite de réduire les quotas de l'Opep malgré les appels de certains membres du cartel (Venezuela, Nigéria, Algérie...).

La Fed à la manoeuvre

Les investisseurs craignent que le ralentissement de l'économie chinoise ne se propage au reste du monde, et que les soucis économiques de nombreux pays producteurs de pétrole (Russie, Brésil, Indonésie...) n'entraînent un recul du commerce mondial. En outre, la vigueur du dollar, entretenue par la perspective d'une hausse des taux directeurs aux Etats-Unis, achève d'inquiéter les marchés. C'est pourquoi les attentes sont importantes cette semaine vis-à-vis de la réunion de deux jours de la Fed, qui a démarré mardi. Personne ne s'attend à ce que la banque centrale relève une nouvelle fois ses taux directeurs, d'autant que sa réunion ne sera pas suivie d'une conférence de presse de sa présidente Janet Yellen. Mais le communiqué de la Fed sera scruté avec la plus grande attention, les analystes espérant y trouver un signe que la Réserve Fédérale va ralentir son rythme de hausses des taux dès cette année...

Changement de rythme ?

Après son premier resserrement depuis près de 10 ans, annoncé le 16 décembre dernier, la Fed avait laissé entendre que 4 autres hausses d'un quart de point pourraient être décidées en 2016... Mais en quelques semaines, la psychologie du marché a évolué, et de nombreux analystes pensent désormais que l'autorité monétaire se limitera à deux, voire à un seul nouveau tour de vis, en raison des risques encourus par l'économie mondiale, du fait du ralentissement de l'économie chinoise...

Les récents propos de Mario Draghi, le patron de la BCE, sur un renforcement du "QE" européen, ainsi que des signes de probables nouvelles mesures d'assouplissement au Japon et en Chine, devraient contribuer à inciter la Fed à lever le pied elle aussi, le temps d'avoir une meilleure visibilité sur l'évolution de l'économie mondiale en 2016...

 
0 commentaire - Asie : du mieux à confirmer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]