Asie : du mieux sauf à Tokyo

Asie : du mieux sauf à Tokyo

Asie bourse marché trader

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 22 septembre 2015 à 08h09

Alors que Wall Street s'est repris lundi soir, en rebondissant après deux séances de repli dans le sillage de la décision de la Fed de ne pas relever ses taux directeurs jeudi dernier, les Bourses asiatiques sont mieux orientées ce matin, à l'exception de la Bourse de Tokyo qui recule de près de 2%. Seoul regagne 0,9%, Shanghai +0,6% et Singapour +0,5%. Hong Kong reprend même 1,2% et Sydney +0,4%. Le pétrole et le dollar ont aussi rebondi, après leurs replis de vendredi, tandis que les obligations ont cédé du terrain après avoir servi de valeur refuge. Le baril WTI pointe à 46,35$, alors que la parité euro/dollar recule sous les 1,12 entre banques.

Hier soir, à la clôture, l'indice Dow Jones s'est inscrit en hausse de 0,77% à 16.510 points (après -1,74% vendredi), tandis que l'indice large S&P 500 a regagné 0,46% à 1.967 points (-1,6% vendredi). Le Nasdaq a fini proche de l'équilibre (+0,04%) à 4.829 points, après une baisse de 1,36% vendredi.

Signe d'impuissance

Jeudi dernier, la présidente de la Fed Janet Yellen avait jeté un froid en expliquant que la Fed avait maintenu ses taux directeurs proches de zéro, notamment pour tenir compte des incertitudes liées à la situation économique internationale... Ses propos avaient été interprétés comme un signe d'impuissance et que la Fed était inquiète des effets du ralentissement de l'économie chinoise sur les Etats-Unis...
Cependant, depuis ce week-end, pas moins de quatre membres du conseil de politique monétaire de la Fed se sont efforcés de rassurer, en soulignant que malgré les risques identifiés, la majorité des membres de la Fed se tenait toujours prête à relever les taux directeurs avant la fin de l'année... L'économie des Etats-Unis continue ainsi de croître à un rythme modérée, une situation que la Fed ne voit pas se dégrader significativement dans les prochains mois...

Signaux favorables

John Williams (président de la Fed de San Francisco), James Bullard (St. Louis) et Jeffrey Lacker (Richmond) ont ainsi indiqué qu'ils étaient favorables à une hausse des taux avant la fin de l'année. De son coté, Dennis Lockhart, le président de la Fed d'Atlanta a souligné que la décision de maintenir les taux proches de zéro, jeudi dernier, avait été "très serrée"... M. Lockhart s'est dit confiant dans le fait que la banque centrale commencera à relever ses taux avant la fin 2015, malgré la volatilité récente des marchés et la faiblesse de l'inflation. Il a souligné avoir voté pour le statu quo par mesure de prudence, après la volatilité récente sur les marchés.

La croissance américaine continue pendant ce temps d'envoyer des signes positifs, même si certains indicateurs ressortent un peu moins bons que prévu... Lundi, les ventes de logements existants sont ainsi ressortis moins nombreux que prévu, à 5,31 millions en août dernier contre 5,5 millions attendus par le consensus. Une contre-performance considérée comme temporaire, et liée à une hausse des prix un peu trop rapide dans certaines régions, qui ont découragé les acheteurs...

 
0 commentaire - Asie : du mieux sauf à Tokyo
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]