Asie : en berne après la Fed

Asie : en berne après la Fed©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 19 mai 2016 à 08h20

A l'image de la Bourse américaine qui a été chahutée mercredi en fin de séance, après la publication des Minutes (le compte-rendu) de la dernière réunion de la Fed, les 26 et 27 avril dernier, les places financières de la zone Asie-Pacifique reculent de concert ce jeudi matin... Singapour perd 1,2%, Jakarta cède 0,7% avec Hong Kong, Seoul redonne 0,6% avec Sydney et Bombay glisse de 0,4%. Shanghai et Tokyo sont stables. Les investisseurs ont été globalement surpris par le ton plus "faucon" que "colombe" des banquiers centraux américains, ce qui remet à l'ordre du jour une possible hausse des taux directeurs dès le mois de juin outre-Atlantique...

Dollar en hausse...

Sur le marché des changes, le dollar a pris de la hauteur, notamment face à l'euro. La devise européenne a reculé de 0,8% à 1,1215$ dans les échanges interbancaires en Asie. Ces dernières semaines, les marchés financiers tablaient plutôt sur un statu quo de la Fed sur ses taux pendant quelques mois encore, jusqu'à l'automne, voire plus tard... Mardi, les marchés à terme sur les "fed funds" montraient ainsi que les traders n'intégraient qu'une chance de 16% d'un tour de vis monétaire en juin... Mais le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed prouve que les investisseurs ont peut-être été complaisants, sous-estimant le risque d'une hausse lors des réunions de juin ou de juillet...
Ainsi, les Minutes expliquent que "la plupart des participants ont jugé que si les prochaines statistiques confirment le redressement de l'économie au deuxième trimestre, ainsi que l'amélioration du marché de l'emploi et la progression de l'inflation en direction de l'objectif de 2% fixé par le Comité, il sera alors probablement approprié pour ce Comité de relever le taux des "fed funds" en juin".
Toutefois, les participants ont "émis des opinions variées" sur la probabilité que les statistiques permettent de relever les taux, précise le compte-rendu. Au sujet d'un nouveau geste en juin, ils se sont accordés sur le fait qu'ils conserveraient "leurs options ouvertes" et maintiendraient la flexibilité au sujet de leur décision, en fonction de l'évolution de l'économie.

Avertissement sans frais

Mardi déjà, deux membres de la Fed Dennis Lockhart (Fed d'Atlanta) et John Williams (Fed de San Francisco) avaient jeté un froid en estimant que deux à trois hausses de taux pourraient encore intervenir cette année. Un troisième, le patron de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, avait pour sa part déclaré qu'une hausse des taux interviendrait "bientôt".
Par ailleurs, les dernières statistiques, parfois mitigées, confirment tout de même que l'économie américaine poursuit sa croissance à un rythme modéré... L'inflation notamment s'est réveillée en avril, en partie en raison d'une hausse des prix de l'essence. L'indice des prix à la consommation a progressé de 0,4% sur un mois, alors qu'on attendait +0,3%, et après +0,1% en mars. En glissement annuel, l'inflation ressort en ligne avec le consensus, à +1,1%, son plus haut niveau depuis février 2013. L'indice reste cependant encore loin de l'objectif de 2% que s'est fixé la Fed.

Le pétrole recule de 0,7% à 48,20$ pour le baril de référence Brent, après la publication d'une hausse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis. Le cours de l'or noir a regagné plus de 80% depuis son plus bas depuis 12 ans, à un peu plus de 26 euros, atteint à la mi-février, sur fond d'espoirs que les excédents de production sont en train d'être résorbés...

 
0 commentaire - Asie : en berne après la Fed
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]