Asie : en légère hausse dans le sillage de Wall Street

Asie : en légère hausse dans le sillage de Wall Street©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 20 février 2017 à 08h14

La plupart des Bourses asiatiques ont entamé la semaine sur une légère hausse. Les volumes sont cependant restés limités, en raison de la fermeture de Wall Street, ce lundi, pour la Journée des Présidents.

La Bourse de Tokyo a terminé la séance sur une très légère hausse de 0,09% pour l''indice Nikkei, à 19.251,08 points. L'indice large Topix a pris 0,16%. A Hong Kong, le Hang Seng a pris 0,6%, tandis qu'en Chine continentale, le Shanghai Composite a avancé de 0,8%. La Bourse de Séoul a gagné 0,2%, mais celle de Taiwan a reculé de 0,27%, de même que la Bourse de Sydney (-0,18%).

Sur le marché des changes, le dollar progressait légèrement lundi matin face au yen japonais, qui cédait 0,3% à 113,20 yens/$. L'euro fluctuait proche de l'équilibre (+0,07% à 1,0623$). Le pétrole brut WTI progressait de 0,4% à 53,62$ le baril, tandis que l'or a commencé la semaine en léger recul (-0,3% à 1.235,30$ l'once.

Du côté des valeurs, les investisseurs ont pris connaissance de l'abandon par Kraft Heinz de son offre de plus de 140 milliards de dollars sur son concurrent anglo-américain Unilever. Face à l'accueil glacial de la part de sa cible, Kraft Heinz "a accepté à l'amiable de retirer sa proposition pour rapprocher les deux entreprises", ont annoncé les deux groupes dimanche dans un bref communiqué. Les deux groupes assurent qu'ils "se tiennent respectivement en haute estime" et que "Kraft Heinz a le plus grand respect pour la culture, la stratégie et la direction d'Unilever".

Vendredi à Wall Street, le DJIA a gagné 0,02% à 20.624 pts, alors que le S&P500 a pris 0,17% à 2.351 pts et que le Nasdaq composite a grimpé de 0,41% à 5.838 pts. Les investisseurs attendent d'en savoir plus concernant les plans économiques et fiscaux de l'administration Trump avant un long week-end, Wall Street étant fermé lundi pour la Journée des Présidents.

Un mois après son entrée en fonction, le président américain n'a toujours pas précisé ses projets en matière fiscale et commerciale, tout en créant la polémique sur de nombreux sujets, via une série de décrets et de "tweets" visant notamment les immigrés et les médias. Dimanche, Donald Trump a créé un malaise en laissant entendre, à tort, que la Suède avait subi une attaque terroriste. "Ma déclaration sur ce qui se passe en Suède faisait référence à un reportage de Fox News sur les immigrés et la Suède", s'est ensuite justifié le président américain via Twitter.

 
1 commentaire - Asie : en légère hausse dans le sillage de Wall Street
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]