Asie : en ordre dispersé, Shanghai retombe

Asie : en ordre dispersé, Shanghai retombe

euro yuan Chine Pékin monnaie

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 25 février 2016 à 07h46

Malgré le redressement de la Bourse américaine en fin de séance hier soir, les marchés de la zone Asie/Pacifique évoluent en ordre dispersé ce jeudi matin, avec une grosse rechute de plus de 5% à Shanghai, un repli de 0,3% à Singapour et de -1,5% à Hong Kong, mais un gain de 1,4% à Tokyo, de 0,3% à Séoul et de 0,2% à Jakarta, alors que Bombay et Sydney sont stables...
A la clôture, l'indice Dow Jones a repris mercredi 0,33% à 16.485 points (après une perte de 1,14% mardi), tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,44% à 1.930 points (après -1,25%) et que le Nasdaq Composite a regagné 0,87% à 4.542 points (après -1,47% la veille).

Le pétrole profite d'un repli de stocks d'essence US

Sur le marché des changes, le dollar a progressé face aux principales devises, notamment la livre sterling, qui est tombé à un nouveau plus bas depuis 6 ans à 1,3933$ (-0,65%). L'euro campe sur les 1,10/$ entre banques ce matin.
Quant au pétrole, il se stabilise aussi après sa rechute, dans le sillage des déclarations venues d'Iran et d'Arabie saoudite qui ont semé le doute sur la capacité des pays producteur à geler collectivement leur production...
Le brut a repris des couleurs malgré la publication d'une nouvelle hausse des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis, alors que les opérateurs ont noté que les stocks d'essence avaient reculé la semaine dernière. Le contrat avril sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) pointe à 32$ le baril et le Brent de la Mer du Nord à 34,20$.

Statu quo de la Fed en mars...

Sur le front économique américain, les investisseurs ont pris connaissance d'un indice 'flash' PMI des services inquiétant, et de ventes de logements neufs sous les attentes. L'indice flash PMI des services mesuré par Markit est tombé en février sous la barre des 50 (qui sépare l'expansion de la contraction), à 49,8, contre 53,7 de consensus de place et 53,2 en janvier en lecture finale.
Par ailleurs, les ventes de logements neufs ont fortement reculé en janvier à 494.000 unités, contre 520.000 de consensus et 544.000 en décembre. Mardi pourtant, les "stats" montraient que les ventes de logements existants ont augmenté de 0,4% en janvier par rapport à décembre, à 5,47 millions d'unités, mieux que le consensus (5,32 millions). Et l'indice Case Shiller des prix de l'immobilier dans les 20 plus grandes villes a progressé de 0,8% en décembre, en ligne avec le consensus.
En revanche, l'indice de confiance des consommateurs, publié mardi, est ressorti, à 92,2 en février, tombant à son plus bas niveau depuis 7 mois... Le consensus tablait sur 97,2 après 97,8 en janvier (lecture révisée).

Pour beaucoup d'observateurs, les chiffres publiés depuis le début de l'année sont suffisamment mitigés pour que la Réserve fédérale ne relève pas une nouvelle fois ses taux dès sa réunion de mars... Vendredi, sera publiée à la deuxième estimation du PIB du 4ème trimestre : la croissance était de 0,7% en première lecture en rythme annuel, mais pourrait être révisée en baisse à 0,4%, selon les consensus d'économistes...

 
0 commentaire - Asie : en ordre dispersé, Shanghai retombe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]