Asie : encore du vert au menu

Asie : encore du vert au menu©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 16 mai 2017 à 08h50

La tendance reste ferme sur les places de la zone Asie-Pacifique ce mardi, dans la foulée de la Bourse américaine qui a renoué lundi avec ses sommets historiques sur le S&P et le Nasdaq. A l'origine de cette embellie américaine, un rebond de plus de 2% des cours du pétrole, après l'annonce d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie sur une prolongation des coupes de production de brut jusqu'en mars 2018... La Bourse de Tokyo monte de 0,25%, Sydney prend 0,2% avec Seoul, Bombay grimpe de 0,3%, Shanghai s'adjuge 0,45% et Taiwan est stable.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar (qui reflète son évolution face à un panier de 6 monnaies internationales), est reparti en baisse, à 98,79, après avoir gagné 1% la semaine dernière. L'euro remonte sur les 1,10$, porté par les bons indices publiés en zone euro ces derniers jours et par les promesses fortes de réforme de la zone faites hier soir à l'occasion de la première rencontre entre Macron et Merkel en Allemagne...

Pétrole en hausse

La vedette reste malgré tout le pétrole, qui avait déjà rebondi de 3,5% la semaine dernière... Lundi soir, le baril de "light sweet crude" pour livraison juin a encore grimpé de 2% pour rejoindre ce matin les 49$, dopé par l'annonce d'une prolongation de l'accord de coupes de production entre l'Arabie saoudite et la Russie jusqu'en mars 2018. Le Brent de mer du Nord avance lui sur les 52$.
Le ministre saoudien de l'Energie Khalid al Falih et son homologue russe Alexandre Novak se sont ainsi engagés à "faire tout ce qu'il faut" pour réduire les stocks mondiaux et les ramener à leur moyenne de cinq ans... Ils ont dit avoir bon espoir de rallier à leur cause des pays producteurs autres que ceux qui sont partie à l'accord de réduction en cours".

En novembre et décembre dernier, rappelons que Riyad, chef de file de l'Opep, et Moscou s'étaient entendus pour réduire leur production de brut de près de 1,8 million de barils par jour sur une période couvrant le premier semestre 2017... Cette période sera donc étendue de 9 mois, dans l'espoir que cela suffira à contrecarrer la hausse de la production américaine qui est remontée ces derniers mois à son plus haut niveau depuis deux ans.

 
0 commentaire - Asie : encore du vert au menu
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]