Asie : fin de semaine en baisse avant l'emploi US

Asie : fin de semaine en baisse avant l'emploi US

Spéculation bourse asie marché asiatique

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 08 juillet 2016 à 07h35

Fin de semaine irrégulière et finalement en baisse sur les marchés de la zone Asie-Pacifique ce vendredi. La Bourse de Tokyo recule de 0,6% avec Seoul, Hong Kong perd 0,9%, Shanghai -0,8%, avec Singapour, Bombay cède 0,4%, Sydney est stable.
Malgré un léger rebond des marchés observé en Europe, Wall Street a aussi vécu jeudi soir une séance en dents de scie, marquée par un plongeon de plus de 5% des cours du pétrole, après une déception sur les stocks pétroliers hebdomadaires. Les investisseurs sont en outre nerveux avant la publication des chiffres de l'emploi américain en juin, attendue vendredi... L'indice Dow Jones a cédé hier soir 0,13% à 17.896 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fléchi de 0,09% à 2.098 points. Seul le Nasdaq a terminé dans le vert, progressant de 0,36% à 4.877 points.

Pétrole en berne

La séance du jour a donc été quelque peu gâchée par le pétrole. Les cours du brut léger WTI, retombent à 45,50$ le baril, suite à l'annonce des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Le cours du Brent de la Mer du Nord a de son côté plongé à 46,90$ le baril.
Les stocks pétroliers ont pourtant baissé la semaine dernière outre-Atlantique, un facteur qui devrait en théorie soutenir les cours de l'or noir... Toutefois, le consensus s'attendait à un repli plus prononcé de ces stocks, d'où la déception des traders. Les stocks ont baissé de 2,2 millions de barils lors de la semaine close au 1er juillet, pour s'établir à 524,4 millions de barils, après un recul plus prononcé, de 4,1 mb, la semaine précédente.
Pour expliquer l'ampleur des mouvements de cours, les analystes évoquent aussi les craintes des effets du Brexit sur l'économie mondiale, ainsi que la nervosité des investisseurs avant la publication, ce vendredi, des chiffres de l'emploi américain en juin.

Sur le marché des changes, le dollar a progressé face à l'euro, à 1,1090$. L'once d'or a subi quelques prises de profits à 1.355$ l'once, non loin de son plus haut depuis 2 ans.

La Fed attendra...

De nombreux investisseurs sont aussi restés attentistes avant la publication, ce vendredi, des chiffres mensuels de l'emploi en juin aux Etats-Unis. Après des données très décevantes en mai (seulement 38.000 créations d'emploi), le consensus s'attend cette fois à 170.000 à 180.000 créations d'emploi le mois dernier. Ces chiffres sont particulièrement sensibles pour décrypter l'évolution de la croissance américaine, et déterminer la future politique monétaire de la Fed.
Depuis la victoire du Brexit au Royaume-Uni, économistes et financiers s'interrogent sur les conséquences possibles de ce choc sur l'économie et les marchés mondiaux... Dans les Minutes de sa réunion des 14 et 15 juin, publiées mercredi, la Réserve fédérale s'est inquiétée de ces effets. La Fed a renoncé à relever ses taux directeurs en juin, ajoutant qu'elle ne les relèverait pas tant qu'elle n'aurait pas une vision plus claire des conséquences du référendum britannique sur l'économie...

Sur le front de l'emploi, avant les données mensuelles de juin, les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage ont été moins nombreuses que prévu la semaine dernière. Elles ont chuté plus que prévu, de 16.000, pour s'établir à 254.000 contre 269.000 attendu. Par ailleurs, l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi dans le secteur privé a fait état de 172.000 créations de postes dans le privé en juin...

 
0 commentaire - Asie : fin de semaine en baisse avant l'emploi US
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]