Asie : l'heure de la pause

Asie : l'heure de la pause©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 27 avril 2017 à 08h10

Les places de la zone Asie-Pacifique qui ont connu un début de semaine très solide ont globalement stagné ce jeudi ou peu évolué... La bourse de Tokyo a terminé en repli de 0,2%. Taiwan, Singapour et Bombay ont clôturé inchangé. A l'inverse, Sydney, Shanghai et Seoul ont pris modestement 0,1% et Hong Kong +0,3%...
Après avoir attendu des merveilles des annonces fiscales américaines, Wall Street s'est aussi affiché au final sans grand changement hier soir... Sous la forme d'un résumé d'une seule page retraçant les grandes lignes de la réforme fiscale promise par Donald Trump, la Maison blanche a expliqué sans surprise qu'elle comptait ramener l'impôt sur les sociétés à 15%, contre au moins 35% actuellement, et proposer un important rabais fiscal aux multinationales qui rapatrieraient aux Etats-Unis leurs bénéfices réalisés à l'étranger...

Pour les ménages, Donald Trump souhaite réduire de 7 à 3 le nombre de tranches d'imposition, ce qui, avec diverses autres mesures, est censé alléger la pression fiscale sur l'Américain moyen. Le président américain doit désormais trouver un terrain d'entente au Congrès, ce qu'il n'est toujours pas parvenu à faire au sujet d'une réforme de l'Obamacare...

Créer de la croissance

Steven Mnuchin a encore expliqué que les législateurs américains seraient globalement en accord sur cette question de la réforme fiscale... "Nous voulons simplifier le système personnel d'imposition, réduire les taxes et créer de la croissance économique", a expliqué Mnuchin à Washington. Il promet qu'il s'agira là "de la plus importante réduction des taxes et de la plus significative réforme fiscale" de l'histoire des États-Unis. L'intérêt de la vaste refonte de la fiscalité américaine est de soutenir l'économie, avec un objectif de 3% de croissance désormais avancé par Mnuchin. Cet objectif ressort un peu moins ambitieux que celui de Trump durant la campagne, mais aussi un peu plus réaliste que les 4% initialement avancé.
Mnuchin a aussi évoqué d'autres sujets économiques et budgétaires... Le dirigeant s'est dit ainsi confiant à propos du plafond de la dette américaine, et a précisé que Trump avait approuvé un candidat pour la vice-présidence de la Fed, qui sera prochainement dévoilé...

Sur le marché des changes, le dollar hésite aussi avec un euro à 1,0910/$. La devise américaine s'est surtout raffermie face au peso mexicain et au dollar canadien après une déclaration d'un responsable de l'administration Trump selon lequel un projet de décret est à l'étude pour retirer les Etats-Unis de l'Alena.

Sur le pétrole, le baril de brut (contrat de juin) est resté stable sous les 50$ à 49,30$... D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 3,6 millions de barils sur la semaine close au 21 avril, à 528,7 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 1,6 million de barils. Les stocks d'essence ont pour leur part progressé de 3,4 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 2,7 millions de barils.

 
0 commentaire - Asie : l'heure de la pause
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]