Asie : la baisse reprend le dessus avec le pétrole et la Fed

Asie : la baisse reprend le dessus avec le pétrole et la Fed

illustration pour marchés asie

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 05 avril 2016 à 07h50

Les marchés de la zone Asie-Pacifique rechutent ce mardi, dans le sillage de la Bourse de Tokyo en repli de plus de 2%, Hong Kong perd 1,3% avec Singapour, alors que Sydney redonne 1,5%, Seoul cède 0,7%, Bombay -0,6%. Seule la Bourse de Shanghai reprend 1,2%. Le nouveau recul des cours du pétrole à 35,50$ le baril WTI pèse lourd sur la tendance, après une baisse de Wall Street pour les mêmes raisons hier soir. Un membre de la Fed a par ailleurs laissé entendre que la banque centrale US pourrait relever ses taux plus vite que les marchés ne l'anticipent, ce qui a jeté un froid supplémentaire...

L'Iran refuse de geler sa production de brut

Les marchés d'actions, qui avaient pourtant résisté ces derniers jours à la rechute des cours du pétrole (-6,7% la semaine dernière pour le brut WTI) ont été affectés lundi par les fluctuations de l'or noir. Lundi soir, le baril de brut léger WTI a encore cédé 2,8%. Les marchés craignent en effet que les pays producteurs ne parviennent pas à faire respecter le gel de la production annoncé en mars par l'Arabie saoudite et la Russie malgré la perspective de la réunion des pays producteurs le 17 avril prochain... L'Iran refuse de geler sa production, que Téhéran s'est aussitôt mis à augmenter dès la fin de l'embargo international sur ses exportations fin janvier... Or, vendredi, le vice-prince héritier saoudien a exclu tout accord de gel en l'absence d'une participation de l'Iran.

La Fed envoie des signaux contradictoires

Sur les marchés des changes, le dollar reste stable face à un panier de devises internationales et à l'euro qui campe sous les 1,14 entre banques. Lundi, le président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, a semé le trouble dans les esprits des investisseurs en affirmant que la banque centrale américaine relèverait probablement ses taux d'intérêt avant le moment anticipé pour l'instant par les marchés financiers... Les risques internationaux auxquels est exposée l'économie américaine sont en train de diminuer, a-t-il ajouté, dans un discours qui semble quelque peu contradictoire avec celui prononcé la semaine dernière par Janet Yellen, la présidente de la Fed...

M. Rosengren a ainsi jugé "surprenant" que les marchés à terme anticipent une seule, voire aucune hausse de taux cette année... Cette prévision pourrait selon lui se révéler "trop pessimiste". "Les Etats-Unis ont plutôt bien encaissé les chocs étrangers, a-t-il poursuivi... Je pense qu'il sera sans doute approprié de reprendre le chemin d'un resserrement graduel plus tôt qu'anticipé par les futures sur les marchés financiers" si la reprise se poursuit.
Janet Yellen, de son côté, avait pourtant déclaré mardi dernier que la Fed continuerait d'avancer "prudemment" en matière de hausse des taux, compte-tenu des "risques" pesant sur les perspectives économiques. Ces propos avaient entraîné une hausse des cours de Bourse et un report des attentes des marchés, d'avril à juin, voire à septembre pour le prochain tour de vis monétaire...

Rendez-vous à suivre...

Dans ces conditions, la publication des Minutes de la Fed, attendue demain mercredi à 20H00, sera sans conteste le point d'orgue de la semaine boursière. Ce compte-rendu de la réunion des 15 et 16 mars devrait permettre de mieux comprendre la psychologie des banquiers centraux, qui ont décidé en mars de ne pas relever une nouvelle fois les taux de la Fed. Cependant, à entendre les déclarations des uns et des autres, il apparaît que les membres du conseil de politique monétaire sont assez divisés sur le calendrier à tenir...

 
0 commentaire - Asie : la baisse reprend le dessus avec le pétrole et la Fed
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]