Asie : la Bourse de Tokyo se reprend en séance

Asie : la Bourse de Tokyo se reprend en séance

Japon drapeau Tokyo

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 08 février 2016 à 07h57

Alors que de nombreuses places financières sont fermées en Asie en raison du nouvel an chinois (Shanghai, Singapour, Séoul, Hong Kong, Jakarta...), la Bourse de Tokyo a fait fi de la chute de Wall Street de vendredi pour remonter de 1,10% ce lundi, après avoir cependant atteint un point bas vieux de deux semaines en séance, la faiblesse du yen ayant contrebalancé des résultats de sociétés décevants et le fort repli des marchés américains vendredi. L'indice Nikkei a repris 1,10% en clôture à 17.004 pts. Ailleurs, la bourse de Sydney reste stable et Bombay gagne 0,2%...

Vendredi, Wall Street a plongé sur fond de craintes sur la croissance mondiale. La publication des bons chiffres de l'emploi en janvier aux Etats-Unis, a relancé la possibilité d'une nouvelle hausse des taux de la Fed dès le mois de mars, alors que ces dernières semaines, de nombreux investisseurs avaient parié sur un statu quo prolongé jusqu'au deuxième semestre, compte-tenu des turbulences boursières et des signes de ralentissement de l'activité outre-Atlantique...
Mais, vendredi, le département du Travail a annoncé que le nombre de créations d'emploi avait diminué le mois dernier, à 151.000 après 262.000 en décembre, et que le taux de chômage était retombé sous les 5%, à 4,9%. Mais le chiffre qui a le plus frappé les esprits est celui du salaire horaire moyen, qui a progressé plus que prévu, de 0,5% en janvier par rapport à décembre, portant sa hausse à 2,5% sur un an. Cette hausse est a priori un bon signe pour la consommation et l'inflation outre-Atlantique, et pourrait donc inciter la Fed à poursuivre son cycle de hausse des taux plus rapidement qu'anticipé par le marché...

Janet Yellen encore attendue

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, s'est aussitôt félicité vendredi du retour du chômage sous les 5%, au plus bas depuis 8 ans, et de la hausse des salaires... "Plus important encore, ces progrès commencent enfin à se traduire par une hausse des salaires", a-t-il déclaré. Le président américain a cependant reconnu que de nombreux américains continuaient d'avoir "des doutes sur l'avenir". Il s'est aussi inquiété du ralentissement chinois : "la Chine est dans une transition. Cela rend les choses plus difficiles, il faut y être attentif". Dans ce climat d'incertitude au sujet de l'état de santé de l'économie américaine, la Fed s'est pour l'instant montrée évasive quant à ses intentions, ce qui n'a fait que renforcer la volatilité sur les marchés financiers...

Le no2 de la Fed,Stanley Fischer, a même déclaré la semaine dernière que la banque centrale ignorait ce qu'elle ferait en mars prochain, admettant que le Fed naviguait actuellement à vue... "Nous ne savons tout simplement pas ce que nous allons décider. Le monde est un endroit incertain, et tout ce dont les banquiers centraux sont vraiment sûrs, c'est que ce qui arrive est souvent différent de ce à quoi l'on s'attend", a déclaré le 1er février le no2 de la Fed.
Il a aussi insisté sur le fait que la Fed surveillait de près les développements macro-économiques qui, "s'ils devaient conduire à un durcissement des conditions de financement, cela pourrait signaler un ralentissement de l'économie mondiale capable d'affecter la croissance et l'inflation aux Etats-Unis".

Discussions ouvertes sur les cours du pétrole

Mercredi, la présidente de la Fed Janet Yellen est donc attendue de pied ferme pour une audition devant la commission des finances de la chambre des représentants...
Son intervention devrait être l'événement le plus marquant de la semaine pour les marchés, dans la mesure où peu de données macro-économiques de premier plan sont prévues... Les cours du pétrole pourraient aussi entraîner de nouveaux soubresauts, sur fond de rumeurs de négociations entre la Russie et des membres de l'Opep, en vue de réduire la production mondiale.... Ce week-end, le ministre saoudien du Pétrole a évoqué avec son homologue vénézuélien une éventuelle coopération entre les membres de l'Opep et les autres pays producteurs pour stabiliser le marché mondial du pétrole, rapporte l'agence de presse saoudienne SPA. "Cela a été une réunion fructueuse qui s'est déroulée dans une ambiance positive", a rapporté Ali al Naïmi, sans en dire plus...

Les deux hommes ont discuté des entretiens menés par le ministre vénézuélien Eulogio Del Pino avec d'autres responsables au sujet d'une "coopération de ces pays pour stabiliser le marché international du pétrole". Ils sont convenus de l'importance de poursuivre ces consultations.
Eulogio Del Pino effectue actuellement une tournée auprès des pays producteurs de pétrole pour défendre le principe d'une action concertée afin de faire remonter les cours... Ce lundi matin, le baril remonte légèrement à 34,40$ le Brent et le WTI cote 31,30$. Sur les devises, l'euro reste ferme à 1,1160 entre banques. L'or tient bon aussi à 1166$ l'once, sans grand changement...

 
0 commentaire - Asie : la Bourse de Tokyo se reprend en séance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]