Asie : la hausse l'emporte encore

Asie : la hausse l'emporte encore

Après une période d'hésitation, les bourses asiatiques repartent à la hausse, à l'exception de l'indice Nikkei.

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 11 mai 2017 à 08h42

Les places de la zone Asie-Pacifique continuent de progresser ce jeudi, à l'image de Seoul qui prend 1,1%, suivi de Hong Kong (+0,6%), Bombay et Taiwan s'adjugent +0,3%, tandis que Tokyo a terminé en hausse de 0,38%. Shanghai grimpe de 0,13% et Sydney de 0,05%. Hier soir, la Bourse de New York et le dollar ont plutôt bien résisté à l'annonce choc du limogeage du patron du FBI, James Comey, par Donald Trump, le Nasdaq Composite s'est même offert un 4ème record de suite...

Les cours du pétrole ont rebondi à la faveur d'une chute plus forte que prévu des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis, avec un baril de Brent qui en profite pour remonter au-dessus de la barre des 50$ à 50,45$. Le pétrole s'est donc offert un beau rebond technique à la faveur de la publication d'une baisse plus forte qu'attendue des stocks pétroliers aux Etats-Unis, de 5,2 millions de barils par jour, contre un recul de 1,8 mbj anticipé.
Avant ce sursaut, les cours du brut avaient abandonné 14% depuis le 11 avril dernier, sur fond de hausse de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis, qui contrecarre les effets positifs des coupes de production mises en oeuvre depuis janvier par l'Opep et ses alliés...

Dollar plus stable

Sur le marché des changes, le dollar se stabilise. Le yen vaut 114,10 unités et l'euro se cale à 1,0880$, après avoir subi des prises de bénéfices dans la foulée la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle française. Sur le front des taux d'intérêt, Eric Rosengren, le patron de la Fed de Boston, a entretenu les spéculations sur une hausse des taux directeurs en juin. Il a estimé que la baisse du chômage aux Etats-Unis risquait de provoquer une inflation salariale et donc des hausses de taux accélérées si son taux tombait à moins de 4%.

Le 3 mai dernier, la Fed avait laissé ses taux directeurs inchangés, mais avait laissé entendre qu'elle maintenait son programme de hausse pour cette année. Les marchés s'attendent à un nouveau tour de vis dès le 14 juin prochain, avec une probabilité de 83,1%, selon l'outil FedWatch du CME Group.
Mercredi, les prix à l'import et à l'export ont tous les deux progressé plus vite que prévu en avril, confortant ainsi les attentes des marchés. Les prix à l'import ont augmenté de 0,5% par rapport à mars (consensus : +0,1%), et les prix à l'export ont grimpé de 0,2% (consensus : +0,1%). En glissement annuel, les prix à l'import augmentent de 4,1% et les prix à l'export de 3%. En outre, l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta est ressorti à +2% en mai après +1,9% en avril.

 
0 commentaire - Asie : la hausse l'emporte encore
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]