Asie : la prudence reste de mise

Asie : la prudence reste de mise©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 29 mars 2017 à 08h44

Les places de la zone Asie-Pacifique n'ont pas vraiment profité de la hausse de Wall Street ce mercredi, avec seulement de très légères progressions à Tokyo (+0,08%), Hong Kong (+0,11%) et Seoul (+0,2%). Shanghai est juste stable et Taiwan recule de 0,2%. Seule, la bourse de Jakarta s'adjuge plus franchement 0,8%, et encore... Pourtant, Wall Street a donc retrouvé le goût du risque mardi soir, notamment grâce à une remontée de l'indice de confiance des consommateurs américains au plus haut depuis plus de 6 ans... Les doutes concernant les réformes de Donald Trump se sont quelque peu estompés, au profit d'espoirs persistants concernant la bonne santé de l'économie américaine et de la fameuse baisse d'impôts massive attendue outre-Atlantique après l'échec de la réforme d'"Obamacare" vendredi dernier.

Depuis début mars, les marchés avaient marqué le pas face aux incertitudes sur la capacité de Donald Trump à fédérer son camp républicain afin de réaliser ses promesses de campagne, sur lesquelles les marchés tablent pour créer un supplément de croissance économique (baisses d'impôts, grands travaux, régulation allégée...)

Le dollar et le pétrole reprennent des couleurs

Le dollar a rebondi après avoir cédé 2,3% en trois semaines face aux principales devises mondiales... L'indice du dollar (qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de 6 monnaies) a regagné à 0,5% à 99,55. L'euro, qui était monté lundi au plus haut depuis 4 mois, est retombé à 1,0795$.

Le pétrole, qui a perdu plus de 10% depuis ses plus hauts de début mars, a rebondi en raison de fortes perturbations de la production d'or noir en Libye... Le baril de brent pointe ainsi à 51,50$. En outre, les marchés ont apprécié les déclarations du ministre du Pétrole iranien Bijan Zanganeh, qui a jugé "probable" une prolongation des coupes de production de l'Opep au-delà de juin afin d'éponger les excédents et de soutenir les cours du brut...
Dans ce contexte plus favorable à la prise de risque, l'or a été moins recherché, l'once cédant 0,5% à 1.250$ l'once. L'or reste cependant proche de son plus haut niveau depuis le 10 novembre, peu après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche...

 
0 commentaire - Asie : la prudence reste de mise
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]