Asie : la semaine commence mal

Asie : la semaine commence mal

BoJ Banque centrale japonaise Japon

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 16 janvier 2017 à 08h14

Les places de la zone Asie-Pacifique débutent la semaine dans le rouge, à l'image de la Bourse de Tokyo qui perd 1% dans le sillage du rebond du yen à 113,90/$, alors que Hong Kong recule aussi de 0,9%, Seoul cède 0,6%, Singapour -0,5%, Shanghai -0,3%. Bombay est stable, Jakarta prend 0,2% et Sydney +0,4%... Rappelons que la Bourse de New York, ainsi que les autres marchés financiers américains, resteront fermés ce lundi pour célébrer le Martin Luther King Day.

Le point d'orgue de la semaine sera incontestablement le discours d'investiture de Donald Trump, prévu vendredi à Washington... Les marchés ont été déçus la semaine dernière par sa première conférence de presse en tant que président élu, au cours de laquelle il n'a donné aucun détail sur son projet économique de relance budgétaire et de baisses d'impôts... Un point de presse agité qui a surtout tourné autour de la polémique sur "l'affaires russe" qui a circulé dans la presse américaine.
Sur l'ensemble de la semaine dernière, le Dow Jones a reculé de 0,4%, tandis que le S&P 500 a cédé 0,1% et que le Nasdaq a grimpé de 0,9%.

Trump se réjouit du Brexit

Parmi les résultats les plus attendus cette semaine, les opérateurs surveilleront ceux des banques Morgan Stanley mardi, puis ceux de Goldman Sachs et de Citigroup le lendemain... Trois autres banques (Wells Fargo, JP Morgan Chase et Bank of America) ont été les premières à afficher leurs résultats vendredi. Ils ont ressortis meilleurs que prévu dans l'ensemble, notamment grâce à la reprise des marchés boursiers et à la tension observées sur les taux d'intérêt après l'élection de Donald Trump comme 45ème président des Etats-Unis...

Sur les devises, le dollar hésite encore avec un euro au-delà des 1,06 entre banques à 1,0610. Donald Trump a déclaré hier se réjouir du Brexit et qu'il pensait que d'autres pays sortiront de l'Europe...
Le pétrole revient enfin se poser sur les 55,50$ le baril de Brent, tandis que le WTI recule à 52,35$.

 
0 commentaire - Asie : la semaine commence mal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]