Asie : les marchés temporisent

Asie : les marchés temporisent©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 02 septembre 2015 à 08h06

Malgré la nouvelle chute de la Bourse de New York hier soir, après la publication d'une contraction de l'activité manufacturière en Chine, les places financières résistent en Asie ce mercredi. Shanghai recule de 0,7%, le Bourse de Tokyo perd 0,6% avec Hong Kong, Seoul monte de 0,1%, Singapour prend 0,4%.

Le pétrole, qui avait flambé lundi de 8%, est reparti en baisse de 6%, ce qui s'est répercuté sur les cours des valeurs pétrolières à Wall Street hier soir. A la clôture, l'indice Dow Jones a abandonné 2,84% à 16.058 points, tandis que l'indice large S&P 500 a perdu 2,96% à 1.914 points et que le Nasdaq composite a reculé de 2,9% à 4.636 points.
Sur les marchés obligataires, le rendement des Treasury Bonds (T-Bonds) à 10 ans est retombé de 5 points de base à 2,16%, les obligations (dont les cours évoluent à l'inverse des taux) ayant profité d'un courant d'achat d'actifs jugés moins risqués. La volatilité, mesurée par l'indice VIX, aussi appelé "l'indice de la peur", a de nouveau grimpé de 12% à 31,90, bien au-dessus de sa moyenne historique de 20.

Indicateurs déprimés

Les indices de conjoncture américains de la journée, en demi-teinte, n'ont pas permis de dissiper l'effet négatif de l'annonce d'une chute de l'indice PMI manufacturier officiel de la Chine, au contraire... Ce dernier est tombé à 49,7 en août, après 50 en juillet, en sachant que la barre des 50 sépare l'expansion de la contraction de l'activité.
Aux Etats-Unis, l'indice ISM manufacturier est aussi ressorti inférieur aux attentes en août, à 51,1, contre 52,8 de consensus et 52,7 pour sa lecture de juillet. Les dépenses de construction ont progressé un peu moins vite que prévu, de 0,7% en juillet par rapport à juin, +0,8% de consensus et +0,7% en juin en lecture révisée (+0,1% en première lecture).

Reste malgré tout posée la question d'un relèvement des taux de la Réserve fédérale, qui pourrait intervenir dès de sa prochaine réunion des 16 et 17 septembre. Les turbulences actuelles sur les marchés pourraient cependant inciter la Fed à patienter encore avant de durcir sa politique monétaire...
Le dollar recule face à l'euro en attendant à 1,1275 unités, alors que la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, s'est montrée moins optimiste pour l'économie mondiale, en raison des doutes croissants sur la santé de la Chine. "Globalement, nous nous attendons à ce que la croissance mondiale reste modérée et probablement plus faible que ce que nous anticipions en juillet", a déclaré mardi la patronne du FMI, lors d'un déplacement à Djakarta, en Indonésie. Elle a également appelé les économies émergentes à "se montrer vigilantes face aux répercussions" du ralentissement de l'économie chinoise, au durcissement des conditions sur les marchés financiers et à la perspective d'un relèvement des taux par la Réserve fédérale aux Etats-Unis...

Contrôles renforcés

Rappelons que Pékin a annoncé mardi une série de mesures pour freiner la sortie de capitaux de la Chine, alors que le ralentissement de l'économie chinoise plombe les marchés financiers mondiaux depuis plusieurs semaines...
La banque centrale chinoise a ainsi indiqué avoir renchéri les conditions d'achat sur les contrats à terme sur le yuan, une mesure destinée à décourager les investisseurs de parier sur la baisse de la monnaie chinoise.
En outre, les grandes banques, dont Bank of China et China Citic Bank, ont été priées de renforcer leurs contrôles internes des opérations de change menées par les entreprises chinoises, qui pourraient être tentées de vendre le yuan pour stocker d'autres monnaies...
Les autorités financières et policières vont aussi se lancer aux trousses des agents de change illégaux, qui contribuent à la fuite des capitaux de Chine.

 
0 commentaire - Asie : les marchés temporisent
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]