Asie : sans ressort

Asie : sans ressort

Après une période d'hésitation, les bourses asiatiques repartent à la hausse, à l'exception de l'indice Nikkei.

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 03 février 2017 à 07h50

Les marchés de la zone Asie-Pacifique terminent la semaine en repli, à l'image de la bourse de Shanghai qui a repris ses cotations en baisse de 0,5% après une longue pause pour cause de nouvel an chinois. Singapour recule de 0,2%, Hong Kong perd 0,4% avec Sydney. Bombay glisse de 0,1% et la bourse de Tokyo termine stable, un peu l'image de la Bourse US qui a fini sur une note atone, hier soir.
L'actualité économique et financière a été remisée au second plan par la montée des tensions géopolitiques, après une escalade verbale entre Donald Trump et trois pays, l'Iran, le Mexique et l'Australie... Les marchés sont aussi restés attentistes avant la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en janvier, attendue ce vendredi.

La Fed prudente

La banque centrale US a comme prévu maintenu inchangée sa politique monétaire... Mais son communiqué de presse a été diversement interprété : certains ont estimé que la Fed confirmait son programme consistant à relever 3 fois ses taux directeurs cette année. Mais d'autres analystes ont trouvé que le ton employé par la Fed donnait le sentiment qu'elle n'était pas pressée d'agir, en raison des incertitudes entourant la future politique de Donald Trump...

Sur le marché des changes, le dollar reste déprimé, par les déclarations de l'administration Trump au sujet d'une surévaluation du billet vert face à l'euro, mais aussi au yen et au yuan chinois... La crainte d'une guerre des devises circule forcément dans les salles de marchés. Face à l'euro, le dollar finit la semaine à 1,0755$ pour un euro.
Le pétrole pointe à 53,90$ le baril de brut WTI.

La tension monte

La tension est montée jeudi entre l'Iran et les Etats-Unis. Après le tir d'un missile balistique par Téhéran, dimanche, Donald Trump a lancé jeudi une "mise en garde officielle" à l'Iran. Ce dernier a immédiatement réagi en dénonçant comme "provocatrices" les mises en garde américaines sur son rôle "déstabilisateur" au Moyen-Orient...
Les relations entre les Etats-Unis et le Mexique se sont aussi dégradées d'un cran supplémentaire... Selon la presse mexicaine, Donald Trump aurait, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue mexicain, menacé d'envoyer des troupes au Mexique pour vaincre les cartels, car "les soldats mexicains ne font pas bien leur boulot". Mexico et Washington ont démenti ces informations...
Enfin, Donald Trump s'en est aussi pris à l'Australie, jeudi, en remettant en cause un accord prévoyant que les Etats-Unis accueillent un certain nombre de réfugiés ayant transité par l'Australie. "Je vais étudier ce marché stupide !" a tweeté rageusement le président américain au sujet de l'accord...

 
0 commentaire - Asie : sans ressort
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]